Lille : quatre gardes à vue et des journalistes russes interpellés

Source: AFP

Deux Russes et deux Ukrainiens ont été placés en garde à vue dans la soirée du 14 juin à Lille, après des premiers heurts entre supporters anglais et russes, en marge de l'Euro 2016. Des journalistes russes ont aussi été interpellés, puis relâchés.

En fin d'après-midi, quelques dizaines de supporters, alcoolisés, se sont opposés sur la terrasse d'un bar face à la gare de Lille-Flandres. Certains ont lancé des bouteilles en verre, des chaises et des tables.

L'incident, qui n'a duré que quelques minutes, a cessé avec l'arrivée sur place de la police et de plusieurs cars de CRS qui stationnaient tout près. Aucune victime n'est à déplorer.

La soirée a ensuite été "relativement calme", selon la police. Vers 23h, les supporters se sont dispersés dans le calme, a constaté l'AFP.

Des journalistes russes interpellés à Lille

Les forces de l’ordre françaises ont interpellé un groupe de journalistes russes, à Lille, alors qu’ils couvraient les affrontements entre supporters, rapporte le site sportif Championat.com.

Les policiers français seraient arrivés au moment où une trentaine de hooligans anglais attaquaient cinq supporters russes et les auraient dispersés en utilisant des gaz lacrymogènes. Après l’incident aucun des supporters et hooligans n’aurait été interpellé, mais les journalistes russes présents sur place ont été interrogés par les policiers.

«La police les a arrêté sans aucune explication, et a retiré aux journalistes leur accréditation. Après 20 minutes, les journalistes russes ont finalement été relâchés», rapporte Championat.com.

Mercredi, la Russie affrontera la Slovaquie au stade Pierre Mauroy de Lille. Le lendemain, ce sont les Anglais qui affronteront le Pays de Galles dans la même région du nord de la France, à Lens.

Lire aussi : Chaises qui volent, cafés en feu... les 10 vidéos de hooligans à retenir de ce début d'Euro (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales