Nancy : après les œufs Macron reçoit un bleu (VIDEO)

Source: Reuters

En plein discours au Forum mondial des matériaux à Nancy, le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a été interrompu par un individu qui voulait lui offrir un bleu de travail, au motif que «ce n'est pas en mettant un costard qu'on travaille».

«Faites évacuer la salle, il y a un risque de terrorisme social !», a hurlé un jeune homme en se dirigeant vers Emmanuel Macron qui prononçait un discours à Nantes.

«Ce n'est pas en mettant un costard qu'on travaille. C'est en mettant un bleu de travail, je vous l'offre. Vous êtes une minorité de privilégiés», a-t-il crié en brandissant un bleu de travail qu’il a alors tenté de remettre à Emmanuel Macron avant d'être évacué par le service de sécurité.

«Faites évacuer la salle, il y a un risque de terrorisme social !», a hurlé un jeune homme en se dirigeant vers Emmanuel Macron qui prononçait un discours à Nantes.

«Ce n'est pas en mettant un costard qu'on travaille. C'est en mettant un bleu de travail, je vous l'offre. Vous êtes une minorité de privilégiés», a-t-il crié en brandissant un bleu de travail qu’il a alors tenté de remettre à Emmanuel Macron avant d'être évacué par le service de sécurité.

Cet intervenant inattendu n’est pas seul dans sa colère contre le ministre de l’Economie. Ce matin, environ 200 militants de la CGT attendaient Emmanuel Macron sur la Place Thiers à Nancy pour l’interpeller. Mais le ministre a pu s’éclipser par une autre porte de sortie pour se rendre à la préfecture.

Période difficile pour les sorties publiques du ministre : le 6 juin déjà, il était accueilli par des jets d’œufs à Montreuil où il était venu présenter l’édition du timbre commémoratif du 80e anniversaire du Front Populaire.

Lire aussi : Emmanuel Macron, bousculé, reçoit des oeufs sur la tête lors d'une visite à Montreuil (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales