A Nîmes, Bernard Cazeneuve demande aux journalistes de mentir sur la sécurité d’une fan zone

A Nîmes, Bernard Cazeneuve demande aux journalistes de mentir sur la sécurité d’une fan zone© Capture d'écran Ruptly

Alors qu’il était suivi par des journalistes de France 3 qui tournaient un sujet sur la sécurité des zones de supporters, en pleine simulation d’attaque terroriste, le ministre de l’Intérieur a délibérément modifié les conditions de celle-ci.

1 200 figurants venus d'une école de police avoisinante ont participé à l’exercice en jouant les supporters d’une fan zone sous la supervision du commandant de police Lerrousseau. Le scenario ? Un terroriste parvient à pénétrer dans la fan zone équipé d'une ceinture explosive.

Un détail jugé inadmissible par Bernard Cazeneuve : comment un terroriste pourrait-il franchir les nombreux portiques de sécurité à l’entrée de la fan-zone ? Cette dernière est censée être infranchissable et les contrôles doivent être extrêmement méticuleux.

Sur les images tournées par France 3 pour l’émission «Pièces à conviction», on entend le ministre demander à ses équipes, sans savoir que le micro n'était pas coupé, de mentir aux journalistes en prétextant qu'il s'agissait d'une «projection d'explosifs» venus de l’extérieur et sûrement pas d'une ceinture explosive.

Les zones de supporters attirent depuis plusieurs mois l'attention des autorités qui, malgré des mesures de sécurité drastiques, s'inquiètent de la possibilité d'une attaque terroristes contre ces lieux très fréquentés.

Les 10 fan zones françaises sont pour la plupart situées au centre des grandes villes. A Paris, elles se trouvent à côté de la Tour Eiffel et au Champ de Mars, où une clôture gigantesque referme un large espace avec une scène de concert, des bars, restaurants et un des plus grands écrans géants jamais construit. 

Lire aussi : «Fans zones» de l'Euro 2016 : «Il aurait été plus raisonnable de ne pas les prévoir officiellement»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»