Quand les cheminots grévistes aident les sinistrés des inondations

Quand les cheminots grévistes aident les sinistrés des inondations Source: Reuters
Les cheminots voudraient-ils soigner leur image ?

Des cheminots grévistes de Strasbourg vont aller aider les habitants de Romanswiller (Bas-Rhin) à nettoyer les rues et maisons après les fortes inondations qui ont touché la ville.

Ils sont attaqués de toutes parts. Hommes politiques, éditorialistes, quidam, pointent ce qu’ils considèrent comme de l'égoïsme. Il y a quelques jours, 75 élus Les Républicains appelaient les grévistes de la SNCF à suspendre leur mouvement en raison des inondations qui ont frappé l’Hexagone.

Mais voici que des cheminots alsaciens ont décidé de faire taire les critiques. Ils vont mettre du cœur à l’ouvrage pour aider les sinistrés. «On peut compter environ une quinzaine de personnes», a indiqué Vincent Schaller, délégué régional Sud Rail, qui se rendra sur les zones touchées du Bas-Rhin en milieu de journée, après une assemblée générale à 11H00.

«Nous avons appelé le maire hier, et s'il nous a signalé qu'une bonne partie du déblayage avait été fait, il reste du nettoyage, des interventions chez les particuliers», a ajouté le syndicaliste. «On va apporter notre petite contribution, montrer que contrairement à ce que l'on dit, on est solidaire des sinistrés.»

De l'aide, mais la grève n'est pas oubliée pour autant

C’est notamment à Romanswiller, commune située à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Strasbourg, que les cheminots vont agir. La ville a été l’une des plus touchées par les intempéries du début de semaine. Eau et boue inondent encore les rues. Par endroit, le bitume a même été arraché.

Mais l’opposant à la loi travail n’oublie pas son combat. Il rappelle que sur l'ensemble des métiers, il y a 10% de grévistes. Chez les conducteurs, le taux monte à plus de 40% alors qu’il est de 20% pour les contrôleurs.

Dans le Grand Est, environ 4 TGV sur 5 roulent jeudi. La poursuite ou non de la grève vendredi sera votée dans la journée.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»