Le Parti Socialiste assigné en Justice par ses propres militants

Le Parti Socialiste assigné en Justice par ses propres militants Source: AFP

Trois adhérents demandent au tribunal de grande instance de Paris d'ordonner au Parti Socialiste l'organisation d'une primaire pour désigner leur candidat à l'élection présidentielle en 2017, conformément aux statuts officiels du parti.

«Le candidat à la présidence de la République est désigné au travers de primaires citoyennes ouvertes à l'ensemble des citoyens adhérant aux valeurs de la République.» Les statuts officiels du PS sont clairs : le candidat à l'élection présidentielle doit être désigné à l'issu de primaires ouvertes à l'ensemble des français. Pourtant, à un peu moins d'un an de l'élection, le soutien du parti à la candidature de François Hollande semblent s'imposer.

Après avoir adressé plusieurs avertissement à la direction de leur parti, notamment au premier secrétaire Jean-Christophe Cambadelis, les trois militants ont décidé de saisir la justice.

Ils demandent au tribunal de grande instance de Paris d'ordonner au parti «de respecter et d'appliquer» ses statuts en convoquant un Conseil national pour fixer le calendrier et les modalités de ces primaires.

«Le silence répété de Jean-Christophe Cambadélis, le flou persistant qui existe sur la volonté du PS de respecter de façon effective sa loi interne justifie que la justice soit saisie», estiment leurs avocats William Bourdon, Bertrand Repolt et Amélie Lefebvre dans une déclaration à l'AFP.

«L'organisation de ces primaires est une exigence statutaire, citoyenne et démocratique», ajoutent-ils.

Le Conseil national du PS a approuvé le 9 avril, à l'unanimité, le principe d'une primaire de la gauche et des écologistes début décembre, tout en renvoyant au mois de juin leur décision finale.

Parmi les proches de François Hollande, nombreux sont ceux qui pensent que le chef de l'Etat n'a pas besoin de se prêter à l'exercice. C'est notamment la position qu'avait exprimée l'ancien président de la haute autorité éthique du PS, Jean-Pierre Mignard, réputé être un ami proche du président.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»