Lilian Thuram et Tariq Ramadan condamnent les propos de Karim Benzema

- Avec AFP

Lilian Thuram et Tariq Ramadan condamnent les propos de Karim Benzema Source: AFP

Après avoir estimé que sa non-sélection en équipe de France reposait sur des motifs racistes, les critiques pleuvent sur Karim Benzema. Ce jeudi, l'ancien footballeur et le médiatique islamologue ont désapprouvé ses propos.

Le discours de Karim Benzema «le déresponsabilise» car «s'il n'est pas sélectionné, c'est en réalité parce qu'il est mis en examen dans «l'affaire avec Mathieu Valbuena», a estimé ce jeudi 2 juin Lilian Thuram, interrogé sur France info. 

«J'ai discuté avec Didier Deschamps, il était le plus triste de ne pas pouvoir sélectionner Benzema, Didier est un compétiteur, il aurait aimé avoir Benzema dans l'équipe», a poursuivi l'ancien défenseur des Bleus, champion du monde 1998 aux côtés de Didier Deschamps.

«Benzema dit qu'il aime l'équipe de France, mais il l'aime mal, ses déclarations peuvent déstabiliser le groupe, même si les joueurs de l'équipe de France vont dire que non», ajoute Thuram pour qui «il faut protéger l'équipe de France».

Ramadan : «Les propos de Benzema sont maladroits, je ne pense pas qu'on puisse parler de racisme dans cette affaire»

Interrogé ce matin sur RMC par Jean Jacques Bourdin sur le sujet, Tariq Ramadan a tenu à défendre Didier Deschamps en excluant que la non-sélection du joueur puisse avoir une quelconque raison raciste : «Les propos de Benzema sont maladroits, je ne pense pas qu'on puisse parler de racisme dans cette affaire». Mais le théologien musulman s'en est pris aussi vigoureusement à Manuel Valls. Il reproche au Premier ministre, qui s'oppose à l'obtention par Tariq Ramadan de la nationalité française, d'avoir politisé l'affaire, malmenant l'autorité du sélectionneur : «Le problème aujourd'hui en France, c'est que si on laissait le sélectionneur faire son travail et qu'il n'y ait pas des interférences… Qu'est-ce que Valls a à dire sur le fait qu'on sélectionne Benzema ou pas  ? Il a politisé l'affaire alors qu'il fallait laisser le sélectionneur s'occuper de ça.»

Pour rappel, dans un entretien accordé au journal sportif espagnol Marca, Karim Benzema s'était exprimé sur son absence au sein de l'équipe de France et avait accusé le sélectionneur,Didier Deschamps d'avoir «cédé à une partie raciste de la France», des propos étalés en Une de l'édition datée du 1er juin du journal espagnol.

Pour en savoir plus : Les propos de Benzema sur le «racisme» de Didier Deschamps provoquent un tollé

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»