Crue de la Seine deux mois après des exercices d'envergure

Paris les pieds dans l'eau Source: Reuters
Paris les pieds dans l'eau

Alimentée par les affluents de son bassin, eux-mêmes gonflés par des pluies diluviennes, la Seine a submergé une partie des quais de Paris. Mais ce n'est pas encore la crue de 1910.

Avec 4,37 mètres au compteur de l'échelle hygrométrique du pont d'Austerlitz, la navigation fluviale est interdite jusqu'à ce que le niveau de la Seine repasse sous la cote de 4,30.

Alors que les voies sur berges de Paris sont sous l'eau, le pic de crue ne serait pas encore atteint et le fleuve pourrait atteindre la cote de 5,6 mètres selon Vigicrues. L'organisme d'observation des crues explique l'importance de la crue par le fait que les sols sont détrempés. Les affluents de la Seine continuent de déverser leurs eaux malgré l'arrêt de la pluie.

Et ça tombe bien, la Préfecture avait organisé en mars un exercice de gestion de crise de crue. L'objectif : simuler une crue majeure avec des exercices de terrain et en tirer les leçons.

Dans le cas d'une crue atteignant les niveaux de la crue historique de 1910 restée dans les mémoires, la simulation Séquana indique que ce serait plus de 500 kilomètres carrés de territoire sous l’eau, 830 000 habitants résidant en zone inondable et plusieurs millions d’habitants dont les conditions de vie seraient dégradées. Cette crue exceptionnelle entraînerait une contraction du PIB de deux points. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales