Des twittos se sentent trahis par la justice française

Après la libération de trois des quatre personnes accusées d’avoir mis le feu à une voiture de police avec deux agents à bord lors d’une manifestation à Paris, les Français ont réagi sur Twitter pour faire part de leur étonnement.

Le 18 mai 2016 quatre hommes ont attaqué et incendié un véhicule de police dans lequel se trouvaient encore deux agents. Si les quatre individus ont été mis en examen le 21 mai par un juge d'instruction pour tentative de meurtre, le tribunal en a libéré trois, au motif qu'un seul des acccusés avait lancé un fumigène allumé dans la voiture des policiers.

Cette décision a indigné la Twittosphère, certains internautes français ayant même l'impression d'être trahis car à leurs yeux, ces individus auraient dû être punis sévèrement.

 

L'intensifcation des troubles qui entourent les manifestations de protestation contre la loi Travail depuis plusieurs mois inquiète les Français. Ils ont l'impression que «les casseurs se professionnalisent» et que les débordements du mouvement radical d'extrême gauche sont de mieux en mieux tolérés en France.

D'autres, déçus par le système judicaire français, sont allés jusqu'à qualifer cette décision de véritable «fiasco». 

Mais comme toujours les internautes se sont efforcés de garder espoir et surtout, de ne pas perdre leur sens de l'humour.  

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales