Verdun : une association appelle à la reprogrammation du concert de Black M

© Capture d'écran / Fqcebook @Blackmesrimesofficiel

L’association franco-sénégalaise Mémoire et partages lance un appel au gouvernement qui a capitulé «face à la haine extrémiste et frontiste», en lui demandant de revenir sur l’annulation du concert du rappeur pour commémorer la bataille de Verdun.

«Il est encore possible de revenir sur cette annulation. Nous conjurons le gouvernement à user de tous ses pouvoirs pour défendre l’unité de la jeunesse française dans sa diversité», a déclaré Karfa Sira Diallo, directeur de l’association dans un communiqué de presse publié sur son site.

En invoquant la citation du poète Aimé Césaire «Même le crayon du bon dieu a une gomme», il a souligné que ni «les erreurs du passé et même les crimes ne doivent faire l’objet d’une double peine».

Mémoire et partages estime que «le concert d’indignation et l’émoi soulevés après l’annulation de la participation du fils d’un tirailleur sénégalais, aux commémorations du centième anniversaire de la Bataille de Verdun le 29 mai en présence de François Hollande et d’Angela Merkel, obligent les autorités locales et nationales à réparer un stigmate préjudiciable à l’unité nationale».

Le concert de Black M, rappeur issu du groupe Sexion d’Assaut, aurait dû clôturer la cérémonie du centenaire de la bataille de Verdun, le 29 mai. Alors que le chanteur est très vivement critiqué, notamment pour avoir tenu des propos désobligeants à l’égard du peuple français dans l’une de ces anciennes chansons, plusieurs personnalités politiques ont exigé l'annulation du concert. Invoquant les risques posés à la sécurité par la tenue du concert après ces polémiques, la mairie de Verdun a décidé de satisfaire à leur demande.

Le rappeur Médine à RT France : «Est-ce qu’on a accordé la liberté d’expression à Black M ou pas ?»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales