Un habitant de Belfort accuse la France et demande officiellement la nationalité bretonne

© Jean-François Monier Source: AFP

Originaire de Lorient, Jonathan Le Bris tente par tous les moyens de devenir un «citoyen européen de nationalité bretonne». Vendredi, il comparaîtra à Rennes afin, espère-t-il, de signer un certificat de répudiation de nationalité française.

«J'accuse la France de m'avoir arbitrairement privé de ma véritable nationalité et demande donc à cette même France de me reconnaître tel que je suis, un citoyen européen de nationalité bretonne», s’est-il offusqué dans un communiqué relaté par la radio locale France Bleu.

Se sentant avant tout breton, l’homme a entamé des procédures administratives et passera devant le tribunal de grande instance de Rennes vendredi pour tenter de renoncer officiellement, et volontairement, à sa nationalité française.

Mais la nationalité bretonne n’existant pas dans le droit français, et la France s’étant engagé, en signant diverses conventions internationales, à ne pas créer d’apatrides, sa demande a toutes les chances d’être rejetée.

Pour autant, Jonathan Le Bris, qui a déjà été débouté de sa demande par le tribunal administratif, ne se laisse pas décourager.

Selon Le Figaro, il espérerait même secrètement «épuiser tous les recours en France, pour pouvoir ensuite saisir la Cour de justice européenne, celle-là même qui a employé le concept de citoyenneté "européenne de nationalité bretonne"».

Il y a 50 ans, l’organe européen avait en effet utilisé cette appellation afin de reconnaître officiellement les prénoms bretons donnés par les époux Goarnig à leurs enfants, au terme d’un long bras de fer administratif avec l’état civil français, qui les refusait.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales