Strasbourg: un militaire de l'opération Sentinelle légèrement blessé par une personne parlant arabe

Source: Reuters

Un militaire de l'opération Sentinelle a été légèrement blessé au cutter, au soir du 23 avril dans la gare de Strasbourg, par un homme qui a tenu des propos en arabe et a réussi à prendre la fuite, rapporte l'AFP.

«Au cours d'une patrouille à la gare, deux groupes de deux militaires ont tenu à distance un individu qui s'avançait vers eux avec un cutter et un militaire a reçu une petite estafilade à la joue», a expliqué Dominique-Nicolas Jane, directeur de cabinet du préfet du Bas-Rhin.

L'agresseur, qui a réussi à prendre la fuite, était toujours recherché le 24 avril, le lendemain de l'agression, a indiqué une source policière. «Il s'est exprimé en arabe», a ajouté cette source, précisant toutefois que l'homme n'avait pas dit : «Allah Akbar.»

L’opération Sentinelle a été mise en place au lendemain des attentats de Charlie Hebdo, en janvier 2015, sur l’ordre de François Hollande. Elle vise à renforcer la sécurité du territoire nationale en complément du plan Vigipirate. Elle engage non seulement des militaires et des gendarmes, mais aussi des policiers, et prévoit le déploiement régulier de 7 000 militaires sur le sol français (ce nombre pouvant être porté jusqu’à 10 000 pendant un mois), chargés de sécuriser les points sensibles en France.

Lire aussi : Un gendarme ouvre le feu sur un automobiliste qui a tenté de pénétrer aux Invalides

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales