Le président idéal ? Un homme avec une stature internationale qui parle couramment l'anglais

La cour de l'Elysée lors de l'investiture de François Hollande le 15 mai 2012 Source: AFP
La cour de l'Elysée lors de l'investiture de François Hollande le 15 mai 2012

Le chef de l'Etat idéal est un homme qui dépasse le clivage gauche-droite et qui a une stature internationale, notamment en maniant couramment la langue de Shakespeare, selon un sondage Elabe pour Europe 1 diffusé le 22 avril.

Les candidats sont prévenus. Une des compétences nécessaires à un président de la République française est la maîtrise de l'anglais. 89% des Français, interrogés dans le cadre d'un sondage Elabe dont les résultats ont été publiés le 22 avril, veulent un chef de l'Etat avec une stature internationale, dont la maîtrise de la langue de Shakespeare est l'une de principales caractéristiques.

On ne peut pas dire que l'anglais soit l'atout principal du président François Hollande qui s'était notamment fait remarquer pour sa faible maîtrise de la langue lors d'un discours prononcé aux Philipines en février 2015.

L'émission Le petit journal sur Canal + s'était moquée des difficultés du chef de l'Etat à s'expimer en anglais.

Candidate à la prochaine élection présidentielle en France, la présidente du Front national (FN), Marine Le Pen, ne parle pas non plus l'anglais.

«Un président qui ne serait pas issu du monde politique»

Outre la stature internationale, une expérience professionnelle dans le privé, ainsi que le fait d'avoir exercé un mandat local, sont deux facteurs déterminants pour la personnalité incarant le président idéal aux yeux de 76% des personnes interrogées.

Pour 68% d'entre elles, le renouvellement passe par «un président qui ne serait pas issu du monde politique» et pour 65% par un candidat qui s'engagerait à ne faire qu'un seul mandat. Les qualités les plus attendues du chef de l'Etat sont l'honnêteté (71%), qu'il soit à l'écoute des Français (54%) et «le réalisme» (33%). Pour 54% des personnes interrogées, son âge idéal se situe «entre 45 et 54 ans».

Lire aussi : Malgré la fronde des petits partis, les députés adoptent la réforme des règles de la présidentielle

Un président réformateur

Près de six Français sur dix (57%) attendent avant tout du prochain président de la République «qu'il réforme le pays en profondeur», quitte à diviser et à provoquer des mouvements sociaux. A l'inverse, 40% des personnes interrogées attendent de lui «qu'il rassemble les Français et apaise la société», même si cela signifie reporter «certaines mesures ou réformes qui ne font pas consensus».

Pour 79% des personnes interrogées, le président idéal devrait gouverner «avec une majorité rassemblant des personnalités de la gauche, du centre et de la droite» : pour 45% des Français, le positionnement idéal du chef de l'Etat serait «ni à gauche, ni au centre, ni à droite». 16% le voudraient au centre, 14% à gauche, 13% à droite, 8% «très à droite» et 4% «très à gauche».

L'enquête a été réalisée en ligne les 19 et 20 avril, auprès de 1 000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales