Véronique Genest affirme avoir été agressée par des «soi-disant organisateurs» de Nuit Debout

© Capture d'écran

Lors d'une interview accordée à la chaîne israélienne i24News, Véronique Genest a affirmé dimanche 17 avril avoir été agressée verbalement devant chez elle par des manifestants du mouvement Nuit debout.

Après Alain Finkielkraut qui a essuyé des insultes en marge de sa visite de la Nuit debout samedi soir, une autre personnalité, cette fois comédienne, aurait été agressée verbalement par des participants du mouvement Nuit Debout non loin de la place de la République.«C'est agressif, je trouve ça très agressif. Pas tous, mais une poignée suffisante pour savoir que l'ambiance n'est pas sympathique. Les gens n'osent pas en parler peut-être» ,affirme-t-elle.

Par ailleurs, l'interprète de Julie Lescaut qui estime ne plus être en sécurité depuis l'avènement du mouvement, a révélé qu'elle comptait mener une action avec plusieurs riverains contre le mouvement parisien. «Je suis une citoyenne comme tout le monde et j'ai le droit aussi d'avoir une sérénité et une paix chez moi. Il y a des portes qui sont défoncées, il y a le feu. Je dois partir une semaine, j'ai peur de laisser mon fils.»

Depuis le 31 mars 2016, la place de la République est devenu le lieu de rassemblements de manifestants qui sont opposés, entres autres, à la Loi Travail et plus globalement à la politique économique du gouvernement.

Lire aussi : Alain Finkielkraut expulsé de la place de la République : la classe politique française indignée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales