Protestation Loi Travail à Rennes : le journaliste blessé a reçu «une grenade lacrymogène à la tête»

© DAMIEN MEYER Source: AFP

Lors de la manifestation contre la Loi Travail à Rennes, de violents heurts ont éclaté entre les policiers et les manifestants. Interviewé par RT France, Emmanuel Broissier, correspondant chez Taranis News, explique ce qu'il s'est passé.

«Au niveau de [la place de la] République, il y avait un barrage policier pour empêcher les manifestants d’accéder à l’hyper-centre de Rennes». Le journaliste explique que les «policiers ont commencé à tirer des bombes lacrymogènes avec des lanceurs en tirs tendus», et que les «grenades explosaient au niveau des visages et des têtes» des manifestants.

Lire aussi : EN CONTINU : Nouvelle journée de mobilisation contre la Loi Travail dans les rues de France

Son collègue qui couvrait l’événement a reçu un projectile sur le crâne. «Il saignait beaucoup, et des manifestants, qui étaient équipés pour soigner les autres personnes blessés à la manif, l’ont désinfecté» avant qu’il soit transporté à l’hôpital, raconte Emmanuel Broissier.

Selon le journaliste «énormément» de manifestants auraient été blessés par les projectiles lancés par les forces de l’ordre. Emmanuel Broissier explique que «les manifestants étaient impressionnés par la réponse policière à l’égard de la manifestation».

Les syndicats ont annoncé que le mouvement a rassemblé 4 000 personnes ce samedi à Rennes. Selon le rapport des médiaux locaux, dix-neuf personnes ont été blessées.

Lire aussi : La manifestation anti loi Travail dégénère à Paris : le correspondant de RT sous le gaz lacrymogène

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales