Depuis la démolition de la «jungle» de Calais, 129 enfants non-accompagnés sont portés disparus

Deux enfants marchent dans le camp de migrants de Grande-Synthe, près de Dunkerque© Philippe Huguen Source: AFP
Deux enfants marchent dans le camp de migrants de Grande-Synthe, près de Dunkerque

Les associations tirent la sonnette d’alarme : après la destruction, en mars, de la partie Sud du centre de réfugiés de Calais, de nombreux mineurs ont disparu dans la nature, totalement livrés à eux-mêmes. Et le pire est à craindre...

Selon l’organisation britannique d’aide aux migrants Help Refugees UK, près de 5 000 personnes vivraient toujours à Calais, dont 1 400 dans des conteneurs maritimes aménagés par le gouvernement français.

CALAIS BREAKING NEWS: 129 UNACCOMPANIED MINORS UNACCOUNTED FOR SINCE DEMOLITIONOur teams have now completed a full and...

Posté par Help Refugees sur vendredi 1 avril 2016

«C’est simplement inacceptable. Nous appelons les autorités françaises à mettre immédiatement en place des systèmes d’enregistrement et de secours pour les 294 enfants seuls qui restent dans le camp», écrit l’association révoltée sur Facebook, ajoutant qu’aucun «système officiel d’enregistrement n’est en place pour les enfants à Calais ou Dunkerque». 

Selon l’agence de police de l’Union européenne Europol, plus de 10 000 enfants non-accompagnés ont disparu en Europe ces deux dernières années. Les travailleurs sociaux, eux, s’inquiètent des conditions de sécurité qui se détériorent sévèrement, alors que des cas de viols sur mineurs ont été enregistrés dans les camps de migrants.

D’après les données de Help Refugees UK, il reste au total 4 946 réfugiés à Calais, malgré la destruction d’une partie du camp. Parmi ceux-ci, on décompte 4 432 adultes et 514 enfants dont 294 sont des mineurs non-accompagnés. L’association dénombre également 129 enfants non-accompagnés supplémentaires dont la trace a été perdue.

Lire aussi : Des photos impressionnantes montrent la «Jungle» de Calais avant et après la démolition (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales