EN CONTINU : 100 interpellations et 13 CRS blessés dans les manifestations contre la Loi Travail

© Benoit Tessier Source: Reuters

Ce jeudi, syndicats, étudiants et organisations de gauche ont de nouveau appelé à une mobilisation. Les précédentes avaient été entâchées par des débordements et des affrontements avec la police. Suivez le déroulement de la journée avec RT France.

  • Une centaine d'interpellations ont été enregistrées sur l'ensemble du territoire nationale, a rapporté le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet. Il a ajouté que 13 policiers avaient été blessés.

    Au total, les manifestations ont rassemblé près de 390 000 personnes selon les autorités, 1,2 million selon les organisateurs.

    A titre de comparaison, la précédente mobilisation du 9 mars avait rassemblé 224 000 manifestants selon les autorités et entre 400 000 et 500 000 selon les organisateurs.

  • A Lille, le parcours du cortège a dû être modifié, après que des manifestants aient mis le feu.

  • Selon les syndicats FO et CGT, les manifestations contre la loi travail ont rassemblé près de 1,2 million de manifestants à travers toute la France.

  • A Nantes, les manifestants ont dû être dispersés par la police qui a usé de gaz lacrymogènes.

  • Les images de RT France témoignent de la violence des affrontements dans le cortège parisien : 

  • A Valence (Drôme), plusieurs milliers de manifestants ont défilé contre la loi travail.

  • Des heurts ont émaillé la fin de la manifestation contre la loi travail à Toulouse, des personnes lançant des projectiles vers les forces de l'ordre, qui ont répliqué avec du gaz lacrymogène, a-t-on appris auprès de la préfecture.

    La manifestation, qui a rassemblé 20 000 personnes selon la police et 100 000 personnes selon ses organisateurs, s'est ébranlée dans le calme à partir de 11H00 à la gare Matabiau, puis à travers le centre-ville. 

    A la fin de la manifestation, vers 14H30, dans le quartier de Saint-Cyprien, «un groupe de 100 à 200 individus», dont certains cagoulés, ont «jeté des projectiles contre les forces de l'ordre», a indiqué Frédéric Rose directeur de cabinet du préfet de Haute-Garonne.

    Les policiers ont répondu par des tirs de gaz lacrymogène. Des «vérifications» étaient en cours en début d'après-midi, selon la même source.

    Partout en France, des dizaines de milliers de salariés et étudiants défilaient jeudi pour réclamer le retrait de la loi travail, jugée trop libérale.

  • A Lyon, les manifestants ont allumé des fumigènes à l'arrivée du cortège.

  • A Strasbourg, près de 5000 personnes se sont réunies contre la loi travail.

  • A Rouen, des heurts ont eu lieu entre forces de l'ordre et des manifestants contre la loi travail, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

    Les échauffourées ont eu lieu devant la préfecture de Seine-Maritime et de Normandie, point final de la manifestation qui a réuni 6 000 participants selon la police.

    Des jeunes, foulard devant le visage, ont jeté des projectiles et allumé des feux de poubelles.

    Les CRS ont répliqué à trois reprises par des tirs de gaz lacrymogènes, provoquant un mouvement de repli des manifestants vers les rues adjacentes.

    Quelques centaines de manifestants étaient encore devant la préfecture vers 14H00, alors que la tension était un peu retombée.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales