Manifestation sauvage des lycéens contre les violences policières (VIDEOS PHOTOS)

En soutien au jeune frappé par des policiers en marge des manifestations contre la loi travail, des lycéens protestent devant le lycée Bergson. Une manifestation qui a dégénéré à son tour, comme en attestent les images tournées par notre reporter.

  • Selon l'AFP, le commissariat a fermé après ces incidents. 

  • Plusieurs minutes après l'attaque du commissariat du 19e, la police intervient mais il est déjà trop tard. 

  • Les photos de l'attaque violente du commissariat du 19e prises en direct par notre envoyé spécial. 

  • Les manifestants et des casseurs s'attaquent violemment au commissariat du 19e.

  • Après s'être attaqués au commissariat du 10e à coups de projectiles, le cortège de la manifestation sauvage de lycéens contre les violences policères se dirige maintenant vers la mairie et le commissariat du 19e. 

Ce vendredi matin, les camarades de l’adolescent frappé hier par des policiers en marge de la manifestation contre la loi travail bloquent leur lycée pour protester contre ces violences, qui font l’objet d’une enquête de l’IGPN, la police des polices, et du parquet.

Mais cette manifestation devant le lycée Bergson a à son tour dégénéré en une protestation sauvage. 

Dans un communiqué publié jeudi soir, le conseil local de la FCPE de Bergson, qui regroupe les parents d’élèves de l’établissement, regrette qu’après «quelques effervescences lycéenne, les forces de l’ordre ont chargé les lycéens, y compris à bord d’un véhicule, déclenché des jets de gaz lacrymogène puis poursuivi certains d’entre eux, soit qui se trouvaient là, soit simplement qui filmaient les événements». 

L’intervention des policiers a été «brutale, affirme la FCPE. Plusieurs éléves ont reçu des coups de matraque, subi des jets de lacrymogène et ont été frappés. Ceux qui fuyaient ou observaient de loin ont été rattrapés et ont de même subi ces violences (…) Plusieurs élèves ont été embarqués au commissariat. Nos enfants sont effrayés et ne comprennent pas une réaction aussi brutale que disproportionnée. Nous, parents, sommes choqués et très en colère». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales