Manuel Valls a dévoilé son plan contre le racisme et l’antisémitisme

Le premier ministre français Manuel Valls Source: Reuters
Le premier ministre français Manuel Valls

Le Premier ministre Manuel Valls a présenté vendredi à Créteil un plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme composé de 40 mesures et doté d’une enveloppe de 100 millions d’euros sur trois ans.

«Le racisme, l'antisémitisme, la haine des musulmans, des étrangers, l'homophobie augmentent de manière insupportable dans notre pays», a souligné le Premier ministre français. Le plan présenté par Manuel Valls est composé d’un volet pénal, d’un volet web et d’un volet communication.

«Il y avait une nécessité de passer de l'indignation à l'action. Tant de destins personnels sont entravés par le poids insupportable des discriminations», a remarqué Manuel Valls. 

Le volet pénal indique que les paroles et actes racistes ne relèveront «plus du droit de la presse mais du droit pénal». Les contrevenants subiront des peines pénales adaptées. Le volet web du plan aura pour champ d’action Internet et les réseaux sociaux. Pour ce faire, le gouvernement créera une unité spéciale de lutte contre la haine sur Internet.

Concernant le volet éducatif, Manuel Valls a annoncé que des équipes d’intervention d’urgence seront créées pour faire face aux incidents survenant  en salle de cours. Ils aideront les équipes pédagogiques à régler les conflits qui se produisent à l’école.

Il a aussi mentionné les incidents ayant lieu dans le contexte sportif : un numéro vert sera mis en place afin d’aider les associations à gérer les situations de conflits raciaux et 1 000 ambassadeurs seront formés et déployés pour accompagner ces structures. 

Le volet communication prévoit une campagne nommée «Grande cause nationale 2015» qui sera lancée à la mi-2015 et une campagne participative et virale qui débutera au second semestre 2015.

«Une communication offensive sera mise en œuvre pour provoquer une prise de conscience et inciter tous les milieux professionnels, toutes les catégories sociales, tous les territoires, toutes les générations à s'engager pour faire reculer les préjugés», a indiqué Matignon.

Ce plan a été élaboré à la suite de l’explosion des actes racistes en France. Le pays a fait face à une tragique attaque terroriste contre la rédaction de Charlie Hebdo qui a fait 12 morts au siège parisien du magazine satirique. 226 actes antimusulmans ont été perpétrés au premier trimestre, soit six fois plus que sur la même période l'année dernière, indique l'Observatoire contre l'islamophobie.

La situation avec les Juifs est aussi compliquée : durant le seul premier semestre 2014, le nombre d’actes antisémites a pratiquement doublé alors que dans le même temps le nombre de juifs ayant quitté la France a triplé par rapport à 2012, une indication convaincante de leur sentiment d’insécurité. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales