90 kamikazes seraient arrivés en Europe avec Abdelhamid Abaaoud, tué à Saint-Denis en novembre

Source: Reuters

Après l’arrestation de Salah Abdeslam, le New York Times a publié un rapport des forces de sécurité françaises selon lequel la menace terroriste en Europe serait toujours vive, une bande des djihadistes s’y promènant toujours en liberté.

Selon les révélations du New York Times, le rapport a été dressé pour le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve quelques semaines après la série d’attentats de novembre 2015 à Paris et renfermerait des informations pour le moins choquantes. 

L’éloquent rapport de 55 pages explique que le terroriste Abdelhamid Abaaoud, tué lors de l'assaut de Saint-Denis le 17 novembre 2015, est arrivé en Europe en compagnie de 90 kamikazes, tous profitant de la crise des migrants. La majorité d’entre eux pourraient toujours être en Europe. Abaaoud avait choisi d’arriver en France car «les chances de réussite [y] étaient plus grandes» et, de toute évidence, c’est l’Europe dans son ensemble qui fait face à des djihadistes très bien préparés et organisés. Pour exemple, les faux documents d'identité de certains d'entre eux ont notamment été confectionnés grâce à un faussaire situé en Belgique.

D’après le rapport, les terroristes s'entraînaient activement depuis 2013 afin de perpétrer des attentats en Europe. Tout avait été pensé, calculé : la composition des explosifs, leurs actions avant et après les attentats. De plus, tous ces individus suivent la «doctrine» de Daesh et ne semblent pas prêts à renoncer à leur idée de détruire l’Europe, peut-on lire dans le rapport.

Le 13 novembre 2015, la capitale française est devenue le théâtre d’une véritable massacre. Des attaques terroristes ont eu lieu dans sept endroits différents et coûté la vie à au moins 140 personnes.

Lire aussi : Arrêté en Belgique, Salah Abdeslam projetait de «se faire exploser au Stade de France»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales