Une vingtaine d'élèves d'un lycée de Berck-sur-mer hospitalisés pour une intoxication

- Avec AFP

Lycée Polyvalent et Professionnel Mixte LAVEZZARI© Google Street Vue
Lycée Polyvalent et Professionnel Mixte LAVEZZARI

Une vingtaine d'élèves d'un lycée de Berck-sur-mer, dans le Pas-de-Calais, sont hospitalisés «depuis mercredi soir» suite à une intoxication, selon le rectorat de Lille.

Pris de «vomissements, diarrhées, maux de ventre», ces élèves ont été admis au centre hospitalier de Montreuil-sur-mer où ils se trouvaient toujours à la mi-journée ce jeudi 3 mars. Leur état n'est pas considéré comme préoccupant, selon le rectorat qui indique qu'«une fontaine d'eau» du lycée Lavezzari serait à l'origine de l'intoxication.

Un lycéen témoigne pour nos confrères de la Voix du Nord : «J’ai mangé au lycée, mercredi, avec un ami. Vers 15h30, il a commencé à vomir alors que nous rentrions des cours. Ce matin en arrivant au lycée, j’ai découvert que nous n’avions pas de prof et que quinze d’élèves de ma classe étaient malades. Il y a beaucoup d’internes touchés également. Tout le monde n’est pas au CHAM d’après ce que je sais. Ce matin, les fontaines à eau du lycée étaient toutes recouvertes. Le principal n’a rien dit, nous n’avons été informés de rien. L’on parle d’un germe dans l’eau des fontaines, mais il n’y a rien d’officiel. Les bacs blancs d’espagnol et d’allemand qui étaient prévus ce matin ont été annulés. Je reste chez moi en attendant de voir.»

Selon le rectorat, l'enquête a d'ores et déjà permis d'«écarter» la thèse d'une intoxication par la nourriture servie à la cantine. En revanche, d'après les éléments recueillis jusqu'ici, «tous les élèves ont bu à une même fontaine d'eau» et «des prélèvements sont en cours» sur l'eau des fontaines. L'usage des fontaines de l'établissement a donc été rendu inaccessible, et «une bouteille d'eau sera servie» aux lycéens. Un courrier sera adressé à tous les parents d'élèves pour «expliquer ce qui s'est passé et rassurer», indique le rectorat.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales