Paris : l’agression d’un conducteur paralyse la ligne A du RER

( REUTERS/Yves Herman ) Source: Reuters
( REUTERS/Yves Herman )

Le chaos s’est abattu mercredi soir sur une partie des transports publics parisiens. Un passager énervé a attaqué un conducteur du RER A, ce qui a entraîné une grève des conducteurs perturbant le trafic sur toute la ligne.

A Torcy, en banlieue parisienne, un passager a actionné le signal d’alarme, sa main étant restée coincée au moment de la fermeture des portes. Mais il a ensuite donné un coup de tête au conducteur qui avait quitté sa cabine pour réarmer le système d’alarme.

Le passager s’est enfui alors que le conducteur a dû être transporté à l’hôpital avec une fracture du nez, selon Le Parisien.

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais l’attaque a provoqué une grève des conducteurs, qui a gravement perturbé le trafic sur l’ensemble de la ligne A du RER. Comme cette ligne traverse le centre de la ville, le chaos s’est propagé à l’ensemble de la capitale française.

Des bus de substitution ont été mis en place pour amener les passagers, souvent en colère sur leur lieu de travail, mais la pagaille ne parvenait pas à se résorber dans les grandes stations de métro, comme Saint Lazare.

Le secrétaire d'Etat chargé des transports a exprimé « sa solidarité avec le conducteur agressé » mais il a estimé que l'interruption du trafic sur la ligne la plus chargée d'Europe « ne pouvait pas constituer la bonne réponse ».

Alain Vidal a demandé « à la direction de la RATP et aux organisations syndicales d'élaborer une réponse adaptée et responsable à ces circonstances exceptionnelles tout en tenant compte de la nécessaire protection des salariés et du respect des usagers ».

La ligne A du RER transporte environ 1 million de voyageurs par jour et relie les banlieues de l’ouest parisien au quartier d’affaires de La Défense en passant par le centre-ville.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales