Plus de 1 000 migrants ont tenté d'entrer de force dans le tunnel sous la Manche (VIDEO)

Des migrants sur l'autoroute © Capture d'écran vidéo Youtube
Des migrants sur l'autoroute

Entre 1 000 et 1 500 migrants ont essayé de monter dans les navettes circulant dans le Channel, avant d'être repoussés par la police et de se replier dans les rues de Calais afin de rallier le camp de la «Jungle».

Quelques heures après la décision de repousser la destruction de la zone sud du campement, les migrants ont décidé par centaines de monter dans les camions empruntant la navette du tunnel sous la Manche, avant de finalement être repoussés par la police, qui a dû faire usage de gaz lacrymogènes.

Un porte-parole de la police a confirmé que des agents avaient utilisé leurs matraques et des gaz pour contenir les migrants, dont certains ont essayé d’entrer dans le tunnel afin de rallier la Grande-Bretagne. Selon lui : «Des mesures ont été prises pour les repousser, il n’y a eu aucune intrusion répertoriée dans le tunnel. Les membres du groupe ont été dispersés de la zone très tôt ce matin.»

Les calaisiens en colère sur le terrain aux premières loges en plein milieu des migrants sur le retour dans la jungle ( environ mille voir plus)24/02/2016 22h50

Posté par Les Calaisiens en Colère sur mercredi 24 février 2016

Gilles Debove, porte-parole de SGP-Police-FO, qui réclame que la zone de Calais soit classée zone de sécurité prioritaire, a déclaré : «Nous les avons escortés pour éviter notamment les dégradations dans la ville comme cela a pu se passer d'autres fois.» 

Plusieurs citoyens ont donc filmé les images impressionnantes du flot de migrants repartant bredouilles, marchant dans les rues de Calais, en criant «UK, UK !».

L'arrêté d'expulsion d'une partie du camp de migrants de Calais, a finalement été validé par le tribunal administratif en fin de journée.

Lire aussi : L'arrêté d'expulsion des migrants de Calais validé par le tribunal administratif

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales