Marine Le Pen ouvre un blog pour «échapper au rythme imposé par les médias»

A l'instar de Jean-François Copé récemment, Marine Le Pen a ouvert son blog pour préparer 2017. Source: Reuters
A l'instar de Jean-François Copé récemment, Marine Le Pen a ouvert son blog pour préparer 2017.

La présidente du Front national a décidé de lancer son propre blog. Elle souhaite s’adresser directement aux Français sans passer par le filtre médiatique. Une manœuvre tournée vers 2017.

Maintenant qu’elle est officiellement candidate, il s’agit de multiplier les canaux de communication. Même si l’horizon de 2017 semble encore lointain, faire de la politique c’est prévoir. Dans cette optique, Marine Le Pen a dégainé l’attirail de communication à la mode : le blog. Nommé «Carnets d’espérance», il ne contient presque aucune référence visuelle au Front national. L’occasion de se placer au dessus des partis, en vue de la prochaine présidentielle.

Design épuré et photo dans son salon

«Je suis une femme libre, une mère, une Française et j’ai choisi de m'engager pour mon pays.» En guise de biographie sur la page d’accueil, Marine Le Pen a choisi de faire court. Sa dernière arme en matière de communication, censée lutter contre le «caractère trop éphémère de l'information sans analyse» est simple.

Le design est épuré et la patronne du FN n’hésite pas à publier des photos prises dans un cadre privé. On l’y voit en famille, dans son salon, en train de regarder la dernière interview télévisée de François Hollande. Ou encore souriante avec ses deux chats dans les bras. D'aucuns pourraient parler d'une tactique pour créer une proximité avec les Français...

«Face au rythme imposé par les campagnes, les médias», face au «caractère trop éphémère de l’information sans analyse» qui «fragmente tout», la candidate à la présidentielle de 2017 estime que «ce blog est là pour marquer une pause», pour «réfléchir à l'avenir du pays et nourrir un projet».

Côté contenus, elle a posté plusieurs messages, répartis en plusieurs rubriques («au quotidien», «avec vous», «fabriqué en France» et «vu d'ailleurs»), en donnant notamment rendez-vous à ses partisans vendredi à 12H00 pour un chat vidéo sur sa page Facebook.

Quant aux annonces : évoquant le référendum local sur l’aéroport de Notre-Dame des Landes annoncé par le chef de l'Etat, elle a réaffirmé sa volonté, si elle est élue, de «renouer avec les référendums», qui seront «fréquents et respectés» - sans oublier de glisser une petite pique concernant le référendum sur la Constitution européenne de 2005. Elle a pris en exemple les pratiques helvètes en la matière : «Nous créerons un vrai référendum d'initiative populaire comme en Suisse.»

Jean-Marie Le Pen juge la stratégie mauvaise

Le «menhir» a critiqué la relative discrétion de sa fille. Il a qualifié ce «retrait stratégique de l’espace médiatique» de «risque potentiellement irréversible».

En savoir plus : Jean-Marie Le Pen menace sa fille d’agir «en dehors du FN» dans une lettre ouverte

La présidente du FN se fait discrète dans les médias depuis sa défaite aux régionales en décembre. Lors de ses vœux à la presse, le 7 janvier, elle avait justifié ce choix par son désir d’aller «à la rencontre des Français»... loin des médias.

Jean-Marie Le Pen a publié mardi une lettre ouverte à sa fille la menaçant d’agir «en dehors» du FN si elle ne luttait pas contre l’ambition supposée de plusieurs membres du parti en vue de 2017. «Il faut refermer au plus tôt la faille ouverte qui, déjà, suscite les ambitions chez de potentiels candidats qui, par leur seule présence, menaceraient vos chances de figurer au second tour», a affirmé Jean-Marie Le Pen.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales