Calais : Jude Law se rend dans la Jungle pour alerter l'opinion publique sur le sort des enfants

© Capture d'écran Twitter

Accompagnée de plusieurs comédiens britanniques, la star de cinéma est venue dimanche 21 février dans un théâtre de fortune de la jungle afin de prendre à témoin les autorités anglaises et françaises sur le sort réservé aux enfants.

Jude Law a lu une lettre d'associations britanniques adressée à David Cameron (Help Refugees, Citizen UK) et qui exigent du Premier ministre britannique l'accueil des mineurs isolés ayant de la famille au Royaume-Uni. Rappelant qu'une loi garantit ce droit, il a en outre appelé le gouvernement français à garantir la protection des mineurs qui ne traverseraient pas la Manche avant l'éradication de la zone sud de la Jungle.

«Il faut trouver une solution, en particulier pour ces enfants. C’est choquant de se dire que si près de Londres et de Paris des gens, et surtout des centaines d’enfants non accompagnés, vivent dans une situation aussi épouvantable. Les deux tiers de ce lieu doivent être évacués, et on ne sait pas ce qu’ils vont devenir» a-t-il déclaré en substance. Les organismes de bienfaisance qui travaillent dans les camps affirment que l'opération d’évacuation de cette zone imposée par la préfecture de Calais va directement concerner 3 000 personnes, dont des centaines d'enfants.

La jungle de Calais compte entre 4 000 et 6 000 réfugiés selon les chiffres de la préfecture et des associations sur place. Début février, une manifestation anti-migrants interdite car elle présentait, (selon la préfecture) le «risque de générer des affrontements», avait vu l'arrestation du général Piquemal et de plusieurs autres participants. La tension autour du problème des migrants à Calais est de plus en plus forte et les autorités semblent désemparées face à ce probléme. Pour rappel, Nicolas Sarkozy avait en 2002 décidé de fermer l'ancien centre de Sangatte, fermeture qui avait donné naissance par la suite à la Jungle de Calais.

Lire aussi : Calais : Près de 1 000 migrants sommés de quitter le secteur sud de la Jungle

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales