Perquisition en cours chez Jean-Marie Le Pen : le fondateur du FN hurle au régime totalitaire

Perquisition en cours chez Jean-Marie Le Pen : le fondateur du FN hurle au régime totalitaire Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Une perquisition vient d’être lancée, ce mardi 16 février, dans les bureaux de Jean-Marie Le Pen à Saint Cloud, dans le cadre de l'enquête sur l’activité des assistants parlementaires européens du FN.

Une perquisition serait en cours depuis le début de ce mardi après-midi dans les bureaux de Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud, dans sa propriété de Montretout.

Les policiers se sont présentés sur ordre du Parquet de Paris, qui enquête à la suite d’une dénonciation du Parlement européen concernant le statut des assistants parlementaires des députés européens du Front National.

Il est notamment reproché à 29 assistants des 23 députés de travailler exclusivement pour leur parti sur le territoire français alors qu’ils sont rémunérés par l’Europe, à qui ils devraient consacrer l’essentiel de leur temps.

L’office européen anti-fraude (OLAF), avait été saisi de ces faits concernant 20 assistants de députés FN mais le président allemand du Parlement européen, Martin Schulz, avait accompagné cette initiative d’une lettre adressée à la ministre française de la Justice, Christiane Taubira. 

Si les faits étaient avérés, le Parquet pourrait considérer qu’il s’agit d’un financement illégal de parti politique.

Pour Jean-Marie Le Pen, interrogé par Marianne, cette perquisition est scandaleuse : «On fouille partout dans mes tiroirs et dans ma vie privée, on exhume mes certificats médicaux comme dans le pire des régimes totalitaires, alors qu’on est dans le cadre d’une enquête préliminaire déclenchée sur la base d’une simple dénonciation», s'insurge-t-il, affirmant que le procureur aurait refusé de lui montrer le contenu précis du mandat de perquisition.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix