Manifestations pro-kurdes à Paris : jets de pierres contre gaz lacrymogène (PHOTOS, VIDEO)

Source: Reuters

De violents affrontements ont éclaté entre des militants et les forces de l'ordre devant l'ambassade turque à Paris. Afin de disperser la foule, qui jetait des pierres, la police a dû utiliser du gaz lacrymogène.

Les manifestants ont protesté le 8 février contre l'opération militaire d'Ankara à l'encontre des Kurdes dans le sud-est de la Turquie, rapporte l'agence Associated Press. Selon les témoins, plusieures personnes ont été placées en garde à vue.

Le 7 février, lors d'une manifestation de Kurdes à Bordeaux, l'un des activistes a grimpé au balcon du consulat de Turquie et accroché un drapeau du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a informé l'hebdomadaire Zaman France.

L’armée turque a annoncé avoir tué plus de 750 combattants du PKK, considéré comme une organisation terroriste par Ankara. Le PKK est en lutte armée contre la Turquie depuis des décennies, revendiquant une plus large autonomie pour les zones peuplées par les Kurdes.

En février, les médias ont rapporté qu'environ 60 personnes avaient été tuées dans un raid de l'armée turque sur Cizre, une ville kurde du sud-est de la Turquie, Selon les autorités, l'opération a été conduite afin de neutraliser des «terroristes» du PKK, tandis que les combattants kurdes indiquent que des civils se cachaient dans cette région.

L’annonce de possibles victimes civiles en Turquie a relancé la vague de protestations contre la violence d’Ankara face aux Kurdes à travers toute l’Europe.

Zeid Ra’ad al-Hussein, haut-commissaire des droits de l’Homme aux Nations unies, a déclaré que les autorités turques devaient ouvrir une enquête indépendante concernant la fusillade qui s'est produite dans la ville de Cizre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales