EN CONTINU : la CGT se mobilise pour exiger la relaxe des ex salariés de Goodyear

Source: Reuters

Jugée injuste et inacceptable, la condamnation des huit ex salariés condamnés à 9 mois de prison ferme pour la séquestration de deux cadres de l'usine d'Amiens en 2014 a provoqué la fureur des syndicats qui se mobilisent partout en France.

La CGT a appelé à «une grande journée de mobilisation et de grève» dans toute la France, jeudi 4 février, pour soutenir les huit ex-salariés de l’usine de pneumatiques Goodyear d’Amiens-Nord, condamnés le 12 janvier dernier à neuf mois de prison ferme – une peine inédite – pour avoir retenu le directeur de production de l’usine et le directeur des ressources humaines pendant 30 heures en janvier 2014. Quelques jours avant la fermeture du site ayant entraîné 1143 licenciements.

Dans la capitale, le rendez-vous a été finalement fixé place de la Nation à 11heures où plusieurs centaines de manifestants et sympathisants sont attendus. La plupart viendront en cars de Beauvais, Lille, Valenciennes, Dunkerque et évidemment Amiens. La CGT Goodyear, aidée par les Unions locales et départementales CGT, a affrété plusieurs cars. 

En province, des rassemblements sont également prévus notamment à Nantes, Strasbourg, La Roche-sur-Yon, Toulouse, Lyon ou encore sur le site Goodyear de Riom (Puy-de-Dôme), près de Clermont-Ferrand.

Parmi les personnalités attendues, on compte le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez et le socialiste Benoît Hamon. De leur côté, les artistes Sanseverino et HK devraient se produire sur scène.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales