Quatre eurodéputés du Front national demandent la levée des sanctions contre la Russie

Source: Reuters

Sophie Montel, Florian Philippot, Dominique Bilde et Steeve Briois ont proposé une résolution au Parlement européen visant à mettre fin aux sanctions économiques qui visent la Russie depuis le mois de juillet 2014.

Face à la crise du secteur agricole, et plus particulièrement de la filière porcine, lourdement impactée par l’embargo russe mis en place en représailles aux sanctions européennes, les députés ont donc décidé de se mobiliser pour endiguer la chute des prix qui touche de plein fouet les agriculteurs.

«Ça me paraît scandaleux d’avoir une attitude aussi obstinée à l’égard de la Russie qui est un allié objectif de l’Europe et des peuples européens. […] Les sanctions à l’égard de la Russie ont créé de graves problèmes pour nos agriculteurs, notamment les agriculteurs français», a réagi Sophie Montel, interrogée par RT. 

Près de 5,5 milliards d’euros pour les agriculteurs français

Les pertes, à l’échelle de l’UE, s’élèveraient à environ 5,5 milliards d’euros selon le Comité des organisations professionnelles agricoles de l’Union Européenne, et à environ 44 millions d’euros pour les seuls éleveurs de porcs français. Selon les eurodéputés, «ces sanctions anti-russes se révèlent particulièrement inefficaces puisqu’en quatre ans, la production de porc russe a augmenté de 26 %, faisant de la Russie un pays exportateur, ce qui a débouché sur la chute des prix dans certains pays de l’OCDE».

Interrogée par RT France, Dominique Bilde nous a confié son optimisme concernant cette résolution : «Je pense que cette résolution va aboutir car si tout le monde se mobilise pour la levée des sanctions, comme le font actuellement le ministre de l’agriculture ou la FNSEA, il va bien falloir que l’Europe prenne une décision, d’autant que la France occupe une place très importante au sein de l’Union». Questionnée sur une possible réaction des Américains, qui ont poussé les européens à mettre en place ces sanctions, l'élue du Front national (FN) s'est demandée : « Si on n’a plus aucune chance de changer les choses car les Etats-Unis viennent nous donner des ordres, alors à quoi cela sert-il d’être députée ?».

«Les collègues de mon groupe sont pour la levée des sanctions»

Sophie Montel s'est déclaré moins optimiste : «Les collègues de mon groupe sont pour la levée des sanctions, par contre, le reste du parlement souhaite le maintien des sanctions contre la Russie. En tout cas, la majorité de mes collègues du Parlement européen, c’est une évidence». 

Le 31 janvier, le ministre français de l’Agriculture, Stéphane le Foll, avait en effet déclaré que le président de la République et lui souhaitaient «une levée des sanctions», précisant qu’il était «allé en Russie pour négocier à ce sujet». Mais selon lui, le principal problème, c'est que «ce n'est ni le ministre de l'agriculture ni même la France qui négocie avec la Russie», mais l’Union européenne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales