Piste terroriste exclue pour l’homme armé arrêté à Disneyland Paris

La police encadrait les lieux hier, après avoir trouvé des armes dans la valise d'un visiteur de Disneyland© Jacky Naegelen Source: Reuters
La police encadrait les lieux hier, après avoir trouvé des armes dans la valise d'un visiteur de Disneyland

Le parquet de Meaux a écarté la thèse djihadiste concernant l’individu interpellé sur le site du parc d'attraction avec deux armes, un Coran et des cartouches. Sa garde à vue a été prolongée, alors que sa compagne et sa mère sont toujours entendues.

Le jeune parisien de 28 ans, converti à l’Islam, avait assuré aux enquêteurs qu’il «gardait avec lui ses deux pistolets automatiques de petit calibre, qu’il a depuis longtemps, pour ne pas les laisser au domicile de sa mère» où il réside, a indiqué une source policière à l’agence de presse française AFP. Il aurait également déclaré qu’il s’armait parce qu’il craignait pour sa sécurité.

En savoir plus : Un jeune homme arrêté dans un hôtel Disneyland Paris avec deux armes et un Coran

La maman du suspect a confirmé qu’il habitait chez elle et qu’il devait ensuite partir vivre en province. Sa compagne a elle aussi été entendue par les policiers, alors qu’elle devait également séjourner dans l’hôtel New York de Disneyland Paris réservé par le suspect, et à proximité duquel celui-ci a été interpellé.

Si le suspect est toujours en garde à vue, le parquet de Meaux, chargé de l’affaire, a indiqué que la piste terroriste avait été écartée par les enquêteurs. «L'enquête (...) et notamment les vérifications effectuées dans différents lieux et sur la téléphonie n'ont pas permis d'établir un quelconque lien avec un acte terroriste», a-t-on appris dans un communiqué de presse.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales