Les migrants évacués d'un ferry dans le port de Calais

Calais
Calais

Le port de Calais a subi des perturbations après que 50 migrants sont montés à bord du bateau de la société P&O Ferries nommé «Spirit of Britain», lors de l’embarquement, selon la maire de la ville Natacha Bouchart. Ils ont été évacués par la police.

Les migrants ont été évacués dans le calme par la police plus de trois heures plus tard, rapporte le correspondant de l'AFP sur place. «Le port de Calais a été fermé temporairement à cause d’une invasion de migrants, dès qu’ils seront dégagés, le port rouvrira», pouvait-on lire sur le compte Twitter de la compagnie maritime danoise DFDS Seaways.

La société P&O Ferries a qualifié l’action d’«incident de sécurité» et a souligné que les clients à bord du bateau peuvent s’attendre à un délai compris entre 90 et 120 minutes, le temps de s’assurer qu’aucun passager clandestin ne se trouve à bord.

Ainsi, les services à partir et à destination de Calais via le port britannique de Douvres ont été affectés, a indiqué le port anglais dans un communiqué. «Le port de Calais connait en ce moment une activité migratoire qui a causé des perturbations sur ses services de ferries», pouvait-on lire, ajoutant que la durée de perturbation reste à l’heure actuelle inconnue.

Plus de 200 migrants ont réussi à pénétrer dans le port de Calais à la fin d’une manifestation de soutien aux réfugiés tenue dans la ville plus tôt dans la journée et qui, selon l’AFP, a rassemblé quelque 2 000 personnes.

Certains des manifestants brandissaient des pancartes indiquant : «Réfugiés bienvenue», «Calais, Lesbos, Lampedusa, nos frontières tuent», «Ouvrez les frontières, laissez-les entrer».

D’après les chiffres de la préfecture et des associations sur place, la jungle de Calais compte en ce moment entre 4 000 et 6 000 réfugiés, venus majoritairement d'Afrique de l'Est, du Moyen-Orient et d'Afghanistan, dans l'espoir d'atteindre l'Angleterre.

Lire aussi : les autorités vont détruire les tentes de fortune des migrants à Calais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales