Départementales 2015 : L’UMP transforme l’essai du premier tour

Départementales 2015 : L’UMP transforme l’essai du premier tour Source: AFP
Départementales 2015

La droite sort vainqueur des départementales 2015. L'UMP-UDI devrait obtenir de 66 à 70 département, devant la gauche qui en garderait de 27 à 31. Les estimations attribuent de 0 à 2 sièges pour le Front National.

La droite française s’est imposée dans les deux tiers des départements. Les premières estimations publiées dimanche soir à 20 heures à Paris lui confèrent de 66 à 70 départements. Les résultats définitifs de ces élections devraient aussi confirmer l’ancrage local du Front National. Le parti d’extrême droite pourrait en effet s’imposer dans 0 à 2 départements.

Le revers est cinglant pour la gauche et en particulier pour le parti socialiste, du président , qui perd de 26 à 30 départements pour n’en garder que 27 à 31.

Pour le Premier ministre français Manuel Valls, cette défaite s’explique par les divisons trop fortes qui ont caractérisé son camp. «La gauche, trop dispersée, trop divisée au premier tour, connaît un net recul malgré un bon bilan des exécutifs départementaux», a déploré le Premier ministre soulignant que les socialistes ne pourront faire renaître l’espoir à condition d’être «plus unis et rassemblés».

Nicolas Sarkozy, l’ancien président de la République et actuel président de l’UMP, s’est félicité de la victoire de sa famille politique et ne s’est pas privé de critiquer durement les autorités actuelles. «Au fond, jamais une politique n'avait autant incarné l'échec à tous les niveaux. Du gouvernement aux exécutifs départementaux, c'est le mensonge, le déni, l'impuissance qui ont été sanctionnés», a souligné .

Quant à Marine Le Pen, elle s'est félicitée du score historique de son parti que les résultats du premier tour laissaient entrevoir, s’enorgueillissant de récolter près de 40% des voix. La présidente du  a félicité tous ses élus pour leur «victoire» et les militants pour leur «belle campagne» avant de s’en prendre une nouvelle fois aux deux partis qui dominent la vie politique française depuis plusieurs décennies.

«La bipolarisation FN contre 'UMPS' se met doucement en place. Nous nous battrons au quotidien avec un seul objectif : sortir des ornières du PS et de l'UMP», a asséné Marine Le Pen.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»