François Hollande : toute la lumière sera faite sur les circonstances de la catastrophe (VIDEO)

Lors d’une conférence de presse conjointe entre François Hollande, Angela Merkel et Mariano Rajoy, le chef de l’Etat français a déclaré que «toute la lumière sera faite sur les circonstances de cette catastrophe».

Il n’y a aucun survivant. L’opération a cependant permis de sécuriser le lieu et de conserver l’écho, selon .

Le chef de l’Etat français a assuré que «tout sera mis en œuvre pour identifier les victimes» et ajouté que tous les personnels soignants et psychologues disponibles seraient mobilisés ainsi que des sauveteurs, des pompiers et des interprètes.

«Une boîte noire a déjà été retrouvée, elle est en ce moment-là exploitée. Ce n’est pas facile. Il faudra être patient. Une deuxième boîte noire est recherchée. Son enveloppe a été retrouvée, hélas, pas encore la boîte elle-même. En ce moment-même les hommes sont sur place pour rechercher et chercher encore. Ils continueront jusqu’au résultat souhaité», a déclaré François Hollande.

«Tout sera connu et toute la lumière sera faite sur les circonstances de cette catastrophe», a affirmé François Hollande.

La France va apporter toute son expérience en la matière pour élucider les causes du crash.

 et Mariano Rajoy ont exprimé leurs profondes condoléances aux familles des victimes et ont remercié François Hollande et toute la France de l'accueil qui leur a été réservé. 

Le vol 4U9525 Barcelone-Dusseldorf de la compagnie Germanwings s’est écrasé près de la commune de Digne-les-bains dans les Alpes. L'Airbus A320 avait décollé à 9h25 de l’aéroport du Prat à Barcelone mardi avec un retard inexpliqué de 30 minutes. L’avion a envoyé un signal de détresse aux alentours de 10h47 et puis a disparu des écrans radars vers 11h.

L’appareil transportait 150 personnes, dont six membres d’équipage. Il n’y a pas de survivants. Parmi les , on compte 45 Espagnols et 67 Allemands dont 16 écoliers et leurs deux enseignants. De plus, on a distingué deux chanteurs d’opéra allemands, Oleg Bryjak et Maria Radner. Des ressortissants des Etats-Unis, du Maroc, du Royaume-Uni et d’Argentine ont également péri dans l'accident.

On ne connaît pas encore les causes de la chute de . La compagnie aérienne allemande Lufthansa estime que le crash de l'A320 est un «accident» et déclare que toute autre hypothèse serait une «spéculation». Une boîte noire qui enregistrait les conversations à bord a été retrouvée. 380 pompiers, 300 gendarmes et 15 hélicoptères sont sur les lieux, les autorités mènent l’enquête.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales