Greenpeace escalade l’Arc de Triomphe pour militer pour l’énergie renouvelable (IMAGES)

Greenpeace a allié alpinisme et militantisme lors de sa dernière opération choc© Charles Platiau Source: Reuters
Greenpeace a allié alpinisme et militantisme lors de sa dernière opération choc

«Monsieur Hollande, renouvelez l’énergie» : c’est la banderole qui a été déployée par une trentaine de militants écologistes au-dessus du monument historique parisien, pendant que les négociations pour le climat se poursuivent à la COP21.

Au moins 80 militants de l’ONG de protection de l’environnement Greenpeace s’étaient rassemblés dans la capitale française, près de l’Arc de Triomphe afin d’appeler le gouvernement français à accélérer le passage à l’énergie renouvelable.

Une trentaine d’entre eux ont escaladé le monument pour y afficher leur slogan sur une affiche jaune, avant d’être arrêtés par la police qui aurait procédé à «plusieurs arrestations», selon la radio française Europe 1. L’un des militants a utilisé du matériel d’alpinisme pour se suspendre à une hauteur d’environ 30 mètres.

Autour de l'Arc et dans les rues qui mènent à la Place Charles de Gaulle, les trottoirs avaient été recouverts d'une peinture artisanale jaune (faite de pigments minéreaux, d'eau et de craie, précise l'organisation) par les 50 autres activistes. Greenpeace a expliqué qu'il s'agissait de représenter un soleil en signature de leur action.

Le trafic a été interrompu dans la zone et un important effectif policier a été déployé pour restaurer l'ordre.

D’après l’organisation écologiste, 30 de ses membres, issus de France mais aussi d’Allemagne ou de Belgique, ont réalisé l’action sur l’Arc de Triomphe, alors que l’homme suspendu dans le vide «symbolisait le futur de notre planète, qui ne tient qu’à un fil».  

L'ONG a souligné que le passage à l'énergie renouvelable était la seule solution dans le combat mondial contre le changement climatique.

Plus tôt dans la journée, Greenpeace avait remis une pétition au gouvernement français, signée par plus de 100 000 personnes, demandant au président François Hollande d'arriver à 100% d'énergie renouvelable d'ici 2050.

Ce type d'énergie provient de ressources qui se renflouent naturellement, comme la lumière solaire, le vent ou encore la pluie.

Lire aussi : COP21 : Greenpeace installe un énorme ours polaire mécanique au Bourget

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales