Un chauffeur hongrois se filme en train d'essayer de renverser des migrants à Calais (VIDEO)

Des migrants sur l'autoroute menant au port de Calais essaie de grimper dans des camions© Youtube Á. Levente Jeddi
Des migrants sur l'autoroute menant au port de Calais essaie de grimper dans des camions

Un conducteur de poids lourd hongrois s’est filmé sur l’autoroute de Calais menant au port en train d’essayer de renverser des migrants essayant de monter dans des camions pour passer en Grande-Bretagne.

Dans une vidéo postée sur le compte Youtube du chauffeur, qui a déjà récolté près de 2,5 millions de vues, on peut le voir conduire sur l’autoroute, où des centaines de réfugiés sont sur le bord de la route à attendre que des camions ralentissent pour essayer de monter dedans afin d’aller au Royaume-Uni. Des CRS essaient tant bien que mal de les contenir.

Lire aussi : Habitants de Calais à RT: «La vie se dégrade de jour en jour»

Vers la cinquième minute de la vidéo, après que des migrants aient essayé de grimper dans la cabine du conducteur, celui-ci fait un écart sur le côté droit de la route afin de renverser les réfugiés, qui répliquent en lançant des projectiles sur le camion. Le chauffeur invective les migrants en hongrois : «Vient en**lé ! Je vais te renverser suceur de b**e, vient ici que je te renverse fils de p**e».

Ne voyant aucune femme sur la route, le conducteur du camion accuse les migrants d’abandonner leurs épouses dans leurs pays, seules pour se battre contre l’Etat islamique : «Pourquoi n’êtes-vous pas chez vous à faire la guerre ? (…) Vos femmes se battent contre l’EI avec des mitraillettes, allez tous en enfer».

A la fin de la vidéo, le chauffeur tourne la caméra vers lui et se lance dans un monologue : «Avez-vous aimé les six derniers kilomètres ? Est-ce que vous pouvez imaginer ce que ça peut être d’être ici après que le soleil se soit couché ? Les gars, n’allez pas en Angleterre depuis Calais».

Lire aussi : Troisième nuit d'affrontements entre la police et les migrants à Calais

Plus de 6 000 migrants ont élu domicile dans un camp à proximité de l'autoroute emprunté par les camions se rendant au Royaume-Uni, et essaie de grimper dans les poids lourd dans l'espoir de pouvoir se rendre de l'autre côté de la Manche. La pression s'est accentuée ces dernières semaines, notamment lors d'émeutes nocturnes contre les forces de l'ordre, qui ont causé plusieurs dizaines de blessés et des dégradations aux domiciles de riverains de Calais, près de la route de Graveline.

Lire aussi : Une riveraine de Calais, menacée par des migrants : «Pour moi la guerre civile a déjà démarré»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales