Michel Sapin veut interdire de payer en espèces les transactions de plus de 1000 euros

Michel Sapin veut interdire de payer en espèces les transactions de plus de 1000 euros Source: AFP
Michel Sapin

Le ministre français des Finances, Michel Sapin, entend limiter l'autorisation de payer en espèces les montants supérieurs à 1 000 euros pour lutter «contre le financement du terrorisme». Il l’explique dans les colonnes du journal Le Parisien.

C'est au nom de «la lutte contre le financement du terrorisme» que Michel Sapin lance une véritable chasse à l'argent liquide, qui selon lui est au cœur de tous les trafics : travail illégal, drogue ou encore fraude fiscale explique le ministre dans Le Parisien.

Selon lui, ces mesures seront «appliquées dès le 1er septembre 2015» et parmi elles on trouve notamment l’interdiction de payer plus de 1 000 euros en espèces, contre 3 000 aujourd’hui, la surveillance des gros retraits ou encore la nécessité de présenter une pièce d’identité pour changer des devises.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»