Accident de TGV en Alsace : un facteur humain à l’origine du déraillement du train à 243 km/h

Le site de l'accident du TGV en Alsace Source: Reuters
Le site de l'accident du TGV en Alsace

Un freinage tardif est responsable de l’accident du TGV, samedi 14 novembre en Alsace. Cet incident a causé la mort de 11 personnes et en a blessé 42, affectant toutes les 53 personnes à bord, a annoncé jeudi la SCNF, à l’issue de l’enquête interne.

Au moment du déraillement, le train accidenté roulait à 243 km/h, ont annoncé jeudi, les représentants de la SCNF à la presse. Cependant, le conducteur de la rame d’essai du TGV accidenté avait affirmé aux enquêteurs avoir roulé à la vitesse assignée par le plan de route, qui était de 176 km/h.

«Des procédures disciplinaires vont être engagées» dans le cadre de l’enquête interne de la SCNF, a déclaré la présidence de la société, en ajoutant qu’elles conduiront «dès que l’enquête le permettra, aux sanctions justifiées».

L’enquête devra encore éclaircir la raison pour laquelle il y avait sept personnes en cabine de conduite au moment de l’accident, alors que le nombre maximum autorisé est de quatre. De plus, il est question de savoir pourquoi quatre enfants se trouvaient à bord de ce train, qui devait tester le tronçon de la nouvelle ligne à grande vitesse, Paris-Strasbourg.

Au total, 53 personnes étaient présentes à bord, 11 ont perdu la vie et 42 ont été blessées après que le train ait percuté un pont puis dévalé la ligne ferroviaire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales