Les attentats de Paris ont pu être planifiés à l’aide d’une PlayStation 4

© Ina Fassbender Source: Reuters

Les autorités qui enquêtent sur les attentats de Paris ont découvert que les terroristes ont pu utiliser une Playstation 4, la console de jeux vidéo la plus populaire dans le monde, pour planifier leurs attaques meurtrières, selon le site Forbes.

Dans le cadre de son enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris, la police a effectué des raids dans la banlieue de Bruxelles, lors desquels elle a retrouvé au moins une console de jeux PlayStation. Il est à noter que trois des huit assaillants qui ont perpétré les attentats à Paris étaient arrivés en France depuis la Belgique.

Le ministre belge de l’Intérieur, Jan Jambon, a fait savoir que des combattants de Daesh avaient utilisé une Play Station 4 pour communiquer. D’après ses dires, les terroristes n’ont pas choisi cette console par hasard : la PlayStation 4 est plus difficile à traquer, comme les messages de l’application WhatsApp.

On ne sait pas encore comment les terroristes ont utilisé la console qui dispose de deux modes de communication distincts : le canal de chat des jeux en ligne PlayStation Network (PSN) et les messages vocaux.

Des documents secrets divulgués en 2013 par le lanceur d’alerte américain Edward Snowden témoignent que la NSA et le CIA ont utilisé les jeux comme World of Warcraft pour traquer les terroristes.

En savoir plus : Pour lutter contre Daesh, le Royaume-Uni veut 1900 espions supplémentaires

Il est plus difficile de traquer les adresses IP des messages vocaux de la PlayStation4 que des téléphones portables. En 2010, le FBI se prononçait pour obtenir l’accès à toutes les communications d’Internet, notamment les chats de jeu, mais la surveillance de tous les utilisateurs n’a pas été autorisée, seulement celle de ceux qui sont été inculpés dans des affaires pénales.

Il est ainsi tout à fait possible que les terroristes aient pu communiquer librement au moyen de ces consoles qui sont beaucoup plus difficiles à traquer pour établir le profil de terroristes potentiels, faute d’y trouver autant de données et facilement que sur les réseaux sociaux habituels.  

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales