Des dizaines d'élus de Seine-Saint-Denis appellent à la mobilisation contre la réforme des retraites

Des dizaines d'élus de Seine-Saint-Denis appellent à la mobilisation contre la réforme des retraites© Damien MEYER / AFP
Mouvement syndical à Rennes le 18 octobre 2022 pour l'augmentation des salaires, (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Plus de 40 élus de gauche de Seine-Saint-Denis ont appelé à la mobilisation le 19 janvier contre la réforme des retraites qu'ils jugent «injuste et brutale». Ils considèrent que cette mesure du gouvernement se fera «sur le dos des plus modestes».

Ils sont sénateurs, députés, maires ou bien conseillers régionaux : plus de 40 élus de gauche de la Seine Saint Denis ont appelé dans un communiqué à la mobilisation le 19 janvier contre «cette réforme injuste et brutale des retraites». 

Exposant les raisons de cette opposition au projet de l'exécutif, ils reviennent notamment sur le «report de l'âge légal de départ à la retraite à 64 ans et l'accélération de l'augmentation de la durée de cotisation». Pour les élus du 93, cette réforme «injuste et brutale» va s'additionner aux nombreuses inquiétudes liées «à l'inflation et à la hausse des prix de l'énergie». 

Le 93 «paiera le prix fort de cette réforme», selon les signataires

Les signataires rappellent que cette réforme va d'abord toucher «ceux qui ont commencé à travailler tôt, sur des métiers plus durs» et qu'elle aura pour conséquence «d'allonger la période de précarité de celles et ceux qui, avant d'arriver à la retraite, ne sont plus en emploi et passent par la case chômage, RSA, invalidité ou encore allocation de solidarité spécifique». Quatre personnes sur dix sont concernées, précise le communiqué. 

Mais si les élus de Seine Saint Denis montent au créneau c'est notamment en raison de la situation économique et sociale de la région. Le 93 est le «département le plus pauvre de France métropolitaine» rappelle le communiqué en martelant qu'il «paiera le prix fort de cette réforme». Pointant du doigt les disparités socio-économique, les signataires spécifient «qu'à 62 ans, 25% des pauvres sont déjà mort.e.s» (sic).

De surcroît, «cette réforme est un signal très négatif» pour la jeunesse du département «déjà malmenée et en difficulté pour s'insérer correctement sur le marché du travail» indique le communiqué.

«Rien ne justifie cette réforme» tonnent les élus de Seine-Saint-Denis qui tiennent à souligner que «notre système des retraites n'est pas au bord de la faillite». Pour les signataires, ils existent des solutions pour combler les déficits mais le gouvernement «a fait le choix politique de réaliser des économies sur le dos des plus modestes».

De ce fait, ils appellent à la mobilisation le 19 janvier pour adresser «un signal fort» au gouvernement qu'ils considèrent «aux abois». «Ensemble, nous pouvons faire reculer le gouvernement», conclut ce communiqué. 

Parmi les signataires de gauche, on retrouve notamment Clémentine Autain, Eric Coquerel, Alexis Corbière, Raquel Garrido ou encore Bertrand Kern le maire de Pantine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix