Prix de l'énergie : l'Etat ne peut «pas prendre en charge tous les surcoûts», assure Olivier Véran

- Avec AFP

Olivier Véran est porte-parole du gouvernement (image d'illustration).© Sarah Meyssonnier Source: AP
Olivier Véran est le porte-parole du gouvernement (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Alors que différentes professions interpellent le gouvernement face à la hausse des prix de l'énergie, le porte-parole du gouvernement assure que si l'Etat prenait en charge tous les surcoûts, cela «entretiendrait l'inflation».

«L'Etat n'a pas vocation à prendre en charge tous les surcoûts» liés à l'augmentation des prix de l'énergie, a affirmé le 6 janvier le porte-parole du gouvernement Olivier Véran, après l'annonce cette semaine d'aides à destination des boulangers et des restaurateurs puis de l'ensemble des artisans.

C'est une liste qui n'est pas infinie

«Si nous le faisions, nous entretiendrions cette boucle qui n'est pas vertueuse de hausse du coût de l'énergie et ça entretiendrait l'inflation», a estimé le ministre, interrogé sur RMC-BFMTV au sujet de la liste qui s'allonge des secteurs réclamant des aides. 

«C'est une liste qui n'est pas infinie», a-t-il tranché. «Si l'Etat disait "on paye tous les surcoûts", ça veut dire que les surcoûts vont augmenter», a-t-il insisté, expliquant qu'«on n'est pas dans le "quoi qu'il en coûte", on est dans l'aide adaptée au bon moment pour ceux qui en ont besoin». 

Olivier Véran a rappelé que le président Emmanuel Macron avait demandé au gouvernement, lors de ses vœux le 4 janvier en conseil des ministres, de «ne pas penser la moyenne mais de [se] mettre à hauteur d'homme».

«On ne peut pas penser les problèmes des Français en nous mettant dans le costume de ministre ou de responsable d'administration, on doit penser les problèmes des Français en se mettant à la place des Français», a-t-il paraphrasé.

Emmanuel Macron a annoncé le 5 janvier que l'ensemble des TPE (entreprises de moins de dix salariés) pourraient renégocier leurs contrats avec les fournisseurs d'électricité, reçus le 6 janvier à Bercy pour en discuter.

Elisabeth Borne avait également annoncé le 3 janvier que les boulangers pouvaient étaler le paiement de leurs impôts et cotisations pour dégager de la trésorerie. Ce 7 janvier, des organisations professionnelles ont demandé au gouvernement que le tarif garanti d'électricité s'applique à l'ensemble des PME.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix