L'ancien préfet mis en cause dans la mort de Steve Maia Caniço devient conseiller de Darmanin

L'ancien préfet mis en cause dans la mort de Steve Maia Caniço devient conseiller de Darmanin© Alain JOCARD Source: AFP
Suivez RT France surTelegram

Gérald Darmanin vient de nommer Claude d'Harcourt comme conseiller. Préfet de Loire-Atlantique au moment de la mort de Steve Maia Caniço, lors de la Fête de la musique en 2019 à Nantes, il demeure témoin assisté après annulation de sa mise en examen.

Claude d'Harcourt reprend du service pour faire son entrée au cabinet de Gérald Darmanin, qui l’a nommé conseiller le 2 janvier par un arrêté.

En retraite depuis juillet 2022, après deux ans à la tête de la Direction générale des étrangers en France (DGEF), ce haut fonctionnaire avait notamment dirigé plusieurs agences régionales de santé ainsi que l'Administration pénitentiaire.

Une carrière entachée sur sa fin par la mort de Steve Maia Caniço, 24 ans, décédé en marge d’une opération de police lors de la fête de la musique à Nantes, le 22 juin 2019. Aux alentours de 4h30 du matin, les forces de l’ordre étaient intervenues pour mettre un terme à une soirée électro organisée sur les quais de la Venise de l’Ouest et qui avait dépassé son heure de fin autorisée. Une intervention musclée, au cours de laquelle une quinzaine de fêtards étaient tombés dans la Loire. Le corps du jeune homme, qui ne savait pas nager, fut retrouvé dans le fleuve une quarantaine de jours plus tard.

Une mise en examen contestée

Préfet de Loire-Atlantique au moment des faits, Claude d'Harcourt avait été mis en examen pour homicide involontaire en octobre 2021. Cette inculpation fut toutefois annulée, un an plus tard, par la cour d’appel de Rennes saisie par l’avocate du haut fonctionnaire. Claude d'Harcourt s’est ainsi vu placé sous le statut de témoin assisté, un statut intermédiaire entre celui de témoin et de mis en examen.

Contrairement à la mise en examen de Claude d'Harcourt, celle de son ancien directeur de cabinet Johann Mougenot s'est vue confirmée par la cour d’appel de Rennes. Celui-ci a depuis le drame été nommé sous-préfet des Sables-d’Olonne. Même cas de figure pour le commissaire Grégoire Chassaing, qui dirigeait les opérations de police ce soir-là, devenu en mai 2021 directeur départemental adjoint de la sécurité publique à Clermont-Ferrand.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix