La DGSI a interpellé à Strasbourg sept individus radicalisés soupçonnés de vouloir «passer à l'acte»

La DGSI a interpellé à Strasbourg sept individus radicalisés soupçonnés de vouloir «passer à l'acte»© PATRICK HERTZOG / AFP
Marché de Noël de Strasbourg, le 25 novembre 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La Direction générale de la sécurité intérieure a arrêté sept jeunes radicalisés qui projetaient de commettre un attentat sur le territoire français. Deux d'entre eux sont mis en examen, les cinq autres ont été relâchés.

Selon des informations révélées le 8 décembre par Franceinfo, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a procédé le 18 novembre à l'interpellation à Strasbourg de sept jeunes radicalisés soupçonnés de préparer un attentat en France. 

Deux d'entre eux, l'un de nationalité russe et l'autre de nationalité tadjik, ont été mis en examen et écroués, a fait savoir une source proche du dossier, citée par la radio française. Sans poursuites à ce stade, les cinq autres ont été remis en liberté.

Strasbourg, une ville endeuillée 

Pour le moment, aucune preuve tangible n'a permis de démontrer le commencement d'une tentative d'attentat sur le territoire français. «La nature de leur projet n'est pas établie avec précision mais de nombreux éléments laissent penser qu'ils souhaitaient passer à l'acte», précise tout de même la source proche du dossier.

Dans un tweet, le ministre de l'Intérieur a félicité les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure. «Merci aux agents de la DGSI, en première ligne pour protéger nos concitoyens», a écrit Gérald Darmanin.

L'interpellation des sept radicalisés est survenue une semaine avant l'ouverture du marché de Noël de Strasbourg. Cette place touristique qui accueille habituellement plus de deux millions de visiteurs pendant son ouverture, avait été ciblée par un attentat terroriste le 11 décembre 2018. Le terroriste Cherif Chekatt avait ouvert le feu sur des passants, tuant cinq personnes et en blessant 11 autres. L'attentat avait été revendiqué par Daesh.

Deux décennies plus tôt, en 2000, un autre attentat avait été déjoué. Quatre hommes, liés à Al-Qaïda, avaient été arrêtés à Francfort en Allemagne. Ils projetaient d'attaquer la cathédrale et le marché de Noël de Strasbourg.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix