Série de perquisitions dans plusieurs Ehpad du groupe Orpea

Série de perquisitions dans plusieurs Ehpad du groupe Orpea© Thibaud MORITZ / AFP
Des résidents de la maison de retraite (EHPAD) Le Sablonat à Bordeaux, le 16 juin 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Dans le cadre d'une enquête pour «maltraitance institutionnelle», des établissements du groupe privé Orpea ont été perquisitionnés ce 15 novembre. L'entreprise est dans la tourmente depuis la parution d'un livre-enquête à charge.

Alors que le groupe Orpea dévoilait un plan pour assainir ses pratiques et ses finances ce 15 novembre, des perquisitions ont été lancées simultanément dans plusieurs de ses Ehpad, dans le cadre de l'enquête préliminaire pour «maltraitance institutionnelle», a révélé le parquet de Nanterre, confirmant une information de Mediapart.

Orpea est visé par 54 plaintes notamment pour «homicide involontaire» ou «mise en danger de la vie d’autrui» déposés au parquet de Nanterre. Selon une source proche du dossier contactée par Franceinfo, «une trentaine» d'établissements en France sont concernés.

Plusieurs jours d'enquête prévus 

L'enquête est menée «dans toute la France» et doit s'étaler «sur plusieurs jours» a précisé une source proche du dossier à l'AFP, les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP). Contacté par l'AFP, le géant français des maisons de retraite privées assure être «mobilisé pour apporter son soutien aux enquêtes en cours».

En juin dernier, le siège de l'entreprise et ses directions régionales avaient déjà fait l'objet d'une quinzaine de perquisitions. Les mêmes motifs de «maltraitance institutionnelle» et des soupçons d'infractions financières avaient été évoqués.

Le groupe privé, présent dans 23 pays et qui gère plus de 350 établissements en France, est dans le viseur de la justice française depuis la parution de en janvier dernier du livre-enquête Les Fossoyeurs, écrit par Victor Castanet. Le journaliste y décrit les rationnements de nourriture, de couches d'hygiène mais également la défaillance des pouvoirs publics dans les contrôles. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix