Delfraissy «revendique» une atteinte aux libertés individuelles pendant la crise sanitaire

Delfraissy «revendique» une atteinte aux libertés individuelles pendant la crise sanitaire© Thomas SAMSON Source: AFP
Jean-Francois Delfraissy au Sénat, le 15 septembre 2020 (illustration).
Suivez RT France surTelegram

A l'occasion d'un débat consacré aux libertés publiques, l'ancien président du Conseil scientifique a pleinement assumé les restrictions prises pour contenir l'épidémie de Covid-19, jugeant qu'elles ont permis de sauvegarder «la liberté collective».

«La liberté en danger ?» : tel était le thème du débat organisé le 2 octobre auquel a participé Jean-François Delfraissy, ancien président du Conseil scientifique, invité dans le cadre d'un événement organisé par La Revue politique et parlementaire à Saint-Raphaël (Provence-Alpes-Côte d'Azur). Revenant sur la gestion de la crise sanitaire, le scientifique a souligné que «les mesures de santé publique», en particulier sous la forme de différents confinements, ont effectivement privé les individus de certaines libertés. «Cette atteinte aux libertés individuelles, qu’il y a eu et que je revendique, s’est faite pour mieux assurer une liberté collective», a-t-il soutenu.

Interrogé ensuite sur les pass sanitaire et vaccinal, Jean-François Delfraissy a défendu ces dispositifs comme ayant incité les Français à se faire vacciner, en particulier face à l'émergence du variant Omicron. «Ce sont les autorités politiques qui décident, il n'y a jamais eu de troisième pouvoir médical», a-t-il insisté, soulignant que les décisions prises pendant la crise ont été un mélange de considérations politiques et sanitaires.

Dans une interview donnée àVar-Matin le 2 octobre, l'immunologiste a par ailleurs précisé nourrir quelques regrets quant à certaines mesures prises pendant la crise sanitaire. «Au moment du premier déconfinement, en juin 2020, on a peut-être fait passer la santé avant l'humanité au sein des Ephad», a-t-il concédé, remarquant qu'une plus grande souplesse aurait pu permettre d'éviter «l'isolement» des personnes âgées. 

Le Conseil scientifique a cédé la place au Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires (Covars), installé fin septembre et présidé par l'immunologiste Brigitte Autran. Le Covars, chargé de formuler des recommandations face à une menace ou à une crise sanitaire avérée, a pour mission de surveiller «les risques sanitaires liés aux agents infectieux atteignant l'homme et l'animal», les «polluants environnementaux et alimentaires», ainsi que le «changement climatique».

Le 30 septembre, Brigitte Autran a estimé sur France Info qu'«il faut vraiment recommencer à porter le masque dans les transports et dans tous les endroits peuplés» face à la remontée du nombre de contaminations, l'assimilant à «une sorte de geste civique». Indiquant que la huitième vague de l'épidémie n'inquiétait pas outre-mesure les autorités, elle a toutefois appelé la population à continuer de se vacciner. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix