Guerre commerciale : pour Philippe Béchade, les USA ne tiennent pas compte des inquiétudes du FMI

Guerre commerciale : pour Philippe Béchade, les USA ne tiennent pas compte des inquiétudes du FMI
Philippe Béchade, rédacteur en chef de La Bourse au quotidien, sur le plateau de RT France, le 18 juillet 2019

Invité de RT France ce 18 juillet, Philippe Béchade, rédacteur en chef de La Bourse au quotidien, est revenu sur inquiétudes du FMI quant aux répercussions sur la croissance mondiale de la guerre commerciale déclenchée par les Etats-Unis.

Le 17 juillet, le comité de direction du Fonds monétaire international (FMI), sa présidente Christine Lagarde en tête, a appelé les autorités américaines à cesser la mise en œuvre de mesures protectrices en raison de l’impact négatif qu’elles pourraient avoir sur la croissance mondiale.

Pour le rédacteur en chef de La Bourse au quotidien, Philippe Béchade, ces appels du pied du FMI ne sont pas pris en considération par Washington en raison de la fiabilité trop aléatoire des prévisions de croissance réalisée par l'institution issue de Bretton Woods. «Les deux protagonistes d’une guerre commerciale seraient les deux complètement épargnés par ces effets […] je ne sais l’expliquer.», a-t-il fait savoir concernant les prédictions de croissance de l'institution monétaire concernant les Etats-Unis et la Chine.

Enfin, il a estimé que le ralentissement économique pourrait notamment avoir des répercussions néfastes sur les économies des pays émergents. La Russie, quant à elle, pourrait tirer son épingle du jeu si les prix des matières premières, notamment ceux des hydrocarbures, demeuraient élevés.

Lire aussi : Washington relance les hostilités commerciales contre Pékin qui réplique immédiatement

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter