«La grève des cheminots tient bon, contrairement aux chiffres annoncés», selon Gérard Filoche

«La grève des cheminots tient bon, contrairement aux chiffres annoncés», selon Gérard Filoche© RT France
Gérard Filoche sur le plateau du journal télévisé de RT France le 30 avril 2018

A la veille du 1er mai et alors que la SNCF s'apprête à organiser son septième épisode de grève, Gérard Filoche livre à RT France son analyse du mouvement social. Il revient notamment sur l'origine des contestations : «la politique de Macron».

Syndicaliste et auteur du livre Macron ou la casse sociale, Gérard Filoche était l'invité du JT de RT France le 30 avril. Quelques jours avant le premier anniversaire de la présidence Macron, l'ancien inspecteur du travail déplore la volonté du chef de l'Etat de «dépasser les droits des gens qui travaillent», fustigeant ainsi la «société post-salariat de Macron».

Au sujet de la SNCF, il salue des «cheminots courageux» : «Ce n'est pas seulement leur peau qu’ils sauvent […] c’est aussi un service public qui concerne tous les Français.»

Evoquant une hausse de 8% du nombre de grévistes le 28 avril par rapport à quatre jours plus tôt, il estime par ailleurs : «La grève des cheminots tient bon contrairement aux chiffres qu'on nous annonce fréquemment.»

Ce n'est pas seulement leur peau qu’ils sauvent […] c’est aussi un service public qui concerne tous les Français

De façon plus globale, Gérard Filoche dénonce «la casse du code du travail par ordonnances, la suppression de 120 000 fonctionnaires [et] le gel des salaires». Il déplore ainsi une politique qui vise à «dégager des sur-profits maximum en bloquant ce qui permet de vivre de façon décente».

Auteur: RT France

Interrogé sur l’évolution du mouvement social, le syndicaliste n’écarte pas la possibilité qu’un nouveau «mai 68» se reproduise, mais rappelle toutefois : «C’est les gens qui décident, on n’appuie pas sur un bouton.»
Enfin, au sujet de l'opposition à la politique du gouvernement, Gérard Filoche fait le constat d'une «gauche mosaïque». S'il déplore «[l'absence] d'un parti ou d'une force plus importante que les autres», Gérard Filoche compte toutefois sur la force du nombre : «Nous sommes très nombreux et nous avons beaucoup de partisans.»

Lire aussi : Charles Beigbeder vs. Gérard Filoche : la loi travail en question (VIDEO)

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.