Elections italiennes : un «triple tremblement de terre» selon Pierre Lévy

Elections italiennes : un «triple tremblement de terre» selon Pierre Lévy

Pour le rédacteur en chef de Ruptures, le résultat des élections italiennes, qui a été marqué par un rejet des électeurs de la classe politique et une montée des mouvements eurosceptiques, représente un triple tremblement de terre.

«Un triple tremblement de terre vient de se produire [en Italie]», analyse Pierre Lévy pour RT France, au sujet des élections législatives du 4 mars.

Le rédacteur en chef de Ruptures point tout d'abord du doigt le score «impressionnant» réalisé par le Mouvement cinq étoiles, formation anti-immigration et plus généralement antisystème : «Je vous rappelle que ce mouvement a été créé il y a moins de 10 ans et qu'il obtient presque les suffrages d'un électeur sur trois.» 

«Le deuxième tremblement de terre, c'est qu'au sein de la coalition dite de droite/extrême-droite, [le parti anti-immigration] la Ligue et son leader Matteo Salvini devance, et largement, Forza Italia de [Silvio] Berlusconi» ce qui n'est «pas sans conséquences» selon Pierre Levy.

«Le troisième tremblement de terre, tout cela est lié bien entendu, c'est la dégringolade du parti démocrate de Matteo Renzi», résume le journaliste.

Auteur: RT France

Si l'avenir politique italien est incertain, Pierre Levy note néanmoins une certitude : le scrutin s'est caractérisé par un rejet de la classe politique.

Lire aussi : Cinq étoiles, Ligue du Nord, Berlusconi : l'Italie, nouvelle bête noire de l'Union européenne ?

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter