Michel Rocard à RT : «L’Europe se meurt car elle ne possède pas d’évidence stratégique»

Michel Rocard
Michel Rocard

Le jour du référendum du Brexit, crucial pour le destin de la Grande-Bretagne au sein de l’UE, RT France vous révèle une interview de Michel Rocard, Premier ministre sous François Mitterrand, réalisé au mois de mai, quelques semaines avant son décès.

«Mais que les Anglais s’en aillent, puisque leur gouvernement et leur presse passent leur temps à insulter l’Europe», lance Michel Rocard. A la question de notre journaliste lui demandant ce qu’il pense du Brexit, l’ancien Premier ministre répond en donnant tous les arguments expliquant le malaise de l’Europe.

Ainsi, «l’Europe se meurt car elle ne possède pas d’évidence stratégique», remarque Michel Rocard, avant d’affirmer qu’«il n’y a pas d’Europe». Les raisons d'une telle non-existence ? Premièrement «elle n’a pas d’instances lui permettant de prendre des décisions rapides et fortes». Deuxièmement, «l’euro n’est pas une vraie monnaie, car ceux qui la gèrent n’ont pas le pouvoir de mettre tout sur la table pour bloquer la spéculation».

L’ancien Premier ministre souligne également que «l’Europe a du mal à prendre position et à se défendre internationalement en Afrique, quand des tueurs menacent notre conception de la civilisation et de la vie en commun entre les civilisations» et que «tout ça s’aggrave par la peur». Bref, pour Michel Rocard, le problème n’est pas le Brexit, mais l’Europe en elle-même.

Lire aussi : Michel Rocard : «Manuel Valls s’est servi du 49.3 pour brutaliser ou intimider sa propre majorité»

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales