Hausse des prix du carburant : des barrages filtrants mis en place en Normandie et en Bretagne

- Avec AFP

Des manifestants avec des tracteurs et des engins lourds participent à une opération escargot contre une hausse des prix de l'essence, à Brest, le 18 mars 2022.© Fred TANNEAU Source: AFP
Des opérations escargots sont menées en Bretagne et en Normandie ont eu lieu le 21 mars 2022 en protestation de la hausse du prix de l'essence (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Plusieurs opérations escargots et barrages filtrants ont été mis en place par des poids lourds en Normandie et des pêcheurs en Bretagne pour protester contre la hausse des prix du carburant.

Plusieurs barrages filtrants ont été mis en place dans la matinée du 21 mars en Normandie et en Bretagne et environ 200 poids lourds étaient bloqués dans la Manche par des transporteurs indépendants qui protestent contre la flambée des prix du carburant, selon des sources concordantes citées par l'AFP.

Les poids lourds sont bloqués «au niveau de l’échangeur de Guilberville sur l’A84. Seuls les poids lourds sont visés par ce barrage», a précisé la préfecture de la Manche.

Romain Leguelinel, gérant d'une société de transport de la Manche qui emploie 11 salariés, est venu manifester en camion et évalue à «plus de 300» le nombre de poids lourds immobilisés. Avec la hausse des prix du carburant, «on roule pour rouler, plus pour gagner notre vie. A ce rythme, une grosse partie des TPE et PME du secteur vont être amenées à fermer. Les 410 millions d’aides annoncés ne sont pas du tout adaptés. Pour nous, c'est juste un chèque de 1 300 euros, ça compense même pas ce qu’on a perdu jusqu’à maintenant», a-t-il déclaré à l'AFP.

Des barrages filtrants sont également en place à Saint-Lô, Carentan et Lessay, selon la préfecture de la Manche, qui évoque aussi une action menée sur l'A13 entre Rouen et Caen, au niveau de Dozulé (Calvados). L'action a duré une heure avec 150 manifestants.

Au Tréport, entre 100 et 150 pêcheurs bloquent le port de commerce, selon Olivier Becquet, gérant de la coopérative des artisans-pêcheurs associés de cette commune de Seine-Maritime. «Il y a des bateaux en travers. Les bateaux restent à quai au niveau du port de pêche. Avec une telle hausse du prix du carburant, la pêche artisanale devient non rentable, qui plus est avec des quotas insuffisants», a-t-il dit à l'AFP.

La circulation sur le pont de Normandie est également ralentie avec une opération escargot dans les deux sens à hauteur de la gare de péage, du côté du département de Seine-Maritime, d'après Bison Futé. Selon Olivier Becquet, 100 à 150 pêcheurs sont présents.  Des opérations escargot sont également en cours dans le Morbihan, avec de gros ralentissements sur la RN24 et la RN165 autour de Lorient, a expliqué à l'AFP la préfecture du département, qui fait état d'environ 10 kilomètres de bouchons. 

Plus au sud, des poids lourds bloquent la rocade de La Rochelle depuis 3h30 dans la nuit du 20 au 21 mars, ne laissant passer que les voitures, selon la préfecture de Charente-Maritime, qui signale aussi des blocages sur les routes nationales en direction de Rochefort et de l'île de Ré.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix