L'envolée des prix des céréales, autre conséquence du conflit en Ukraine (VIDEO)

Suivez RT France surTelegram

Les sanctions qui frappent la Russie, premier exportateur de blé dans le monde, ne sont pas sans conséquences. L’envolée des prix des céréales a ainsi battu des records : la tonne de blé a été estimée à 316€ sur le marché européen le 25 février.

Le confit en Ukraine et les sanctions prises à l’encontre de la Russie ne sont pas sans conséquences sur une denrée essentielle : le blé. Son cours s’est envolé, atteignant les 316€ la tonne pour le marché européen le 25 février. La Russie est en effet le premier exportateur mondial, et l’Ukraine le cinquième. A eux deux, ces pays représentent 30% des ventes mondiales.

Selon la présidente de l’OMC, un impact est à attendre sur le prix du pain, mais aussi sur l’insécurité alimentaire dans le monde, notamment au sud de la Méditerranée.

Zied Dabbar, journaliste pour Le Temps, a estimé au micro de RT France que «cette crise touche tous les pays arabes, les pays du Moyen-Orient et toute l’Afrique du Nord». Il craint notamment les difficultés à faire transiter le blé depuis la mer Noire, qui pourrait, elles aussi, affecter les prix du blé qui «sont soumis à la loi de l’offre et de la demande».

Outre le blé, l’Ukraine pourrait également être privée de son orge, maïs et tournesol. Avec la Russie, ils représentent 80% des exportations d’huile de tournesol dans le monde. Le gaz russe pourrait aussi manquer, et entraînerait là aussi une hausse des prix.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix