La Russie appelle les BRICS à défier le monopole américain dans les technologies de l’information

© Vitaliï Belousov Source: RIA NOVOSTI

Hier à Moscou, lors d’une réunion des BRICS, le ministre russe des Communications Nikolaï Nikiforov a dit qu’il serait bien de «soutenir les sociétés actives dans les NTIC et ouvrir les marchés les uns aux autres pour défier le monopole américain».

«Tous les pays des BRICS sont intéressés à coopérer dans la domaine des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)», a précisé Nikolaï Nikiforov.

D’après le ministre russe des Communications, chacun des pays des BRICS a des avantages dans une domaine particulier des NTIC et «aujourd’hui, les technologies de l’information sont un levier de croissance pour tous les BRICS, sans exception».

«Sur le marché des NTIC, on constate le monopole d’un ou de plusieurs Etats et de quelques compagnies», a déclaré Nikolaï Nikiforov, ajoutant que «ces compagnies se comportent comme si elles constituaient une machine d’Etat, sans être des acteurs indépendants sur le marché», a-t-il précisé en parlant des problèmes que les entreprises du secteur rencontrent actuellement sur les marchés internationaux. 

Le ministre russe des Communications a aussi souligné que, comme le monde était devenu multipolaire, beaucoup de pays étaient intéressés par un système alternatif. «Dans un environnement compétitif et équilibré, il n’y aura pas de problème de sécurité», a estimé le ministre.

Les Etats-Unis ont réussi à exercer une surveillance massive dans le monde entier parce que ce monde est contrôlé par des organisations liées aux Etats-Unis, selon le ministre russe. «Cela serait impossible si la structure du marché était différente», a-t-il encore précisé.

En même temps, il existes à ses yeux un moyen de résoudre ce problème. Pour défier le monopole américain, les pays des BRICS doivent proposer au monde des produits et des services alternatifs en matière de NTIC. «On doit lutter pour l’égalité de tous les Etats dans la gouvernance de l’infrastructure de l’Internet et dans le développement des normes et des principes régissant les NTIC», a conclu le ministre russe. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales